Le ministre de l’Energie et des Mines, Mohamed Arkab, a reçu mardi le ministre de l’Industrie, du Commerce et de l’Approvisionnement du Royaume Hachémite de Jordanie, Youssef Al Shamali, avec lequel il a convenu d’un programme de travail prévoyant l’étude des possibilités d’approvisionnement de la Jordanie en pétrole brut, en GNL et en GPL ainsi que la distribution et le stockage des produits pétroliers en Jordanie, a indiqué un communiqué du ministère. Les deux ministres ont passé en revue l’état des relations de coopération entre les deux pays dans le domaine de l’énergie et des mines, et après avoir examiné l’ensemble des possibilités de coopération, ont convenu d’un programme de travail, a précisé la même source. A ce titre, un groupe de travail a été chargé de mettre en œuvre les actions retenues pour étudier les possibilités d’approvisionnement de la Jordanie en pétrole brut, en GNL et en GPL ainsi que la distribution et le stockage des produits pétroliers en Jordanie, explique le ministère. M. Arkab, tout en rappelant «l’excellence» des relations entre l’Algérie et la Jordanie, a donné un aperçu général de la politique énergétique et minière algérienne, tout en insistant sur la volonté de l’Algérie d’œuvrer davantage pour mieux valoriser ses ressources pour explorer et exploiter son patrimoine minier, souligne le communiqué. A cet effet, il a invité, à cette occasion, les entreprises jordaniennes à investir dans le domaine minier en Algérie, notamment dans les domaines de l’exploration minière, l’or, les terres rares ainsi que la production des engrais et fertilisants et la transformation des phosphates, a indiqué en outre le ministère. Les deux ministres ont passé, également, en revue la situation du marché international des hydrocarbures et son évolution. Le ministre jordanien a souligné que les discussions ont été «très fructueuses», et a manifesté la volonté de son pays «à développer les relations de partenariat avec l’Algérie et à renforcer les consultations économiques et les échanges d’expérience», conclut le communiqué.