Après les records enregistrés en termes de nouvelles contaminations au nouveau coronavirus, qui ont dépassé la barre des 600 cas par jour, les mesures de confinement partiel entrant dans le cadre de la lutte contre le Covid-19 ont été reconduites pour une durée de 15 jours dans 29 wilayas, ont annoncé les services du Premier ministre dans un communiqué.

La reconduction, pour une durée de 15 jours, de la mesure de confinement partiel à domicile, de 20 heures jusqu’au lendemain à 5 heures du matin concernant les wilayas d’Adrar, Chlef, Laghouat, Oum El Bouaghi, Batna, Béjaïa, Biskra, Béchar, Blida, Bouira, Alger, Djelfa, Sétif, Sidi Bel Abbès, Annaba, Constantine, Médéa, M’Sila, Mascara, Ouargla, Oran, Bordj Bou Arréridj, Boumerdès, Tissemsilt, El Oued, Khenchela, Souk Ahras, Tipasa et Relizane, est-il indiqué de même source, ajoutant que la reconduction a été décidée par le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, après consultation du Comité scientifique et de l’autorité sanitaire et l’évaluation de la situation sanitaire à travers le territoire nationale, et après accord du président de la République.
L’interdiction, pendant cette période de 15 jours, de la circulation routière, y compris des véhicules particuliers, de et vers ces wilayas, est également reconduite, mais «ne concerne pas le transport des personnels et le transport des marchandises». On retrouve aussi le maintien de la mesure de «suspension de l’activité de transport urbain des personnes public et privé durant les week-ends dans les 29 wilayas citées précédemment».
De même qu’il a été décidé de maintenir «la prérogative donnée aux walis de prendre, après accord des autorités compétentes, toutes les mesures qu’exige la situation sanitaire de chaque wilaya, notamment l’instauration, la modification ou la modulation des horaires, de la mesure de confinement à domicile partiel ou total ciblé d’une ou de plusieurs communes, localités ou quartiers connaissant des foyers de contamination».
Les walis peuvent aussi «accorder, en cas de nécessité ou pour les situations exceptionnelles, des autorisations de circuler», cette prérogative ayant été maintenue. Dans ce sens, il est utile de rappeler que plusieurs walis ont pris des mesures supplémentaires au niveau local, comme celui d’El Tarf, Biskra ou encore Skikda, pour ne citer que ceux-là, après constat d’une recrudescence des cas Covid dans certaines localités.
A la fin de son communiqué, le gouvernement a lancé un appel aux citoyens «à se mobiliser davantage dans la gestion de cette crise sanitaire, par leur solidarité et par la discipline pour le strict respect de toutes les mesures préconisées au titre des protocoles sanitaires en vigueur, notamment le respect des mesures d’hygiène et des gestes barrières, le port du masque obligatoire et la distanciation physique». A ce titre, il demande également à la population de «redoubler de vigilance, particulièrement durant les jours de la fête de l’Aid El Adha». A propos de la circulation routière entre wilayas, les services de la Gendarmerie nationale, en guise de rappel aux usagers de la route, ont réitéré, eux aussi, l’interdiction de la circulation routière de et vers les 29 wilayas concernées par les mesures de consolidation du dispositif de la prévention contre la propagation de la pandémie qui prend un peu plus d’ampleur à mesure que le temps passe. «Dans le cadre des mesures préventives mises en place pour la lutte contre la propagation de Covid-19 et en vertu du décret exécutif portant prorogation des mesures de consolidation du dispositif de prévention et de lutte contre la propagation du coronavirus, nous rappelons aux usagers de la route l’interdiction de la circulation routière de et vers les 29 wilayas citées dans le décret, à l’exception des citoyens détenteurs d’une autorisation de circulation exceptionnelle», lit-on dans un rappel posté sur la page officielle facebook «Tariki» relevant du Centre d’information et de coordination de la circulation routière relevant de la Gendarmerie nationale.