L’unité de production de Tipasa de la Société des eaux et de l’assainissement d’Alger (SEAAL) a annoncé mardi la suspension de la production à la station de dessalement d’eau de mer de Fouka en raison d’une panne technique, qui entrainera une perturbation dans la distribution d’eau potable. Dans un communiqué, la Seaal précise que la société «Myah Tipasa», en charge de la station de dessalement d’eau de mer de Fouka, a annoncé un nouvel incident enregistré hier lundi aux environs de 21H00, au niveau de cette station, suite à la dégradation de la qualité de l’eau, entraînant un arrêt total de son activité. Cet arrêt engendre actuellement un déficit de production en eau potable de 120 000 m3/j qui impacte le programme de distribution de certaines communes des deux wilayas d’Alger et Tipasa, en provoquant de fortes perturbations dans la distribution d’eau potable. Ces fortes perturbations toucheront les communes de l’ouest et de la chaîne côtière d’Alger à savoir la circonscription administrative de la ville-nouvelle de Sidi Abdellah, Zeralda Mahelma, Staoueli, Souidania (en partie), Ain Benian, El Hamamet et Cheraga (en partie). Dans la wilaya de Tipasa, cette perturbation affectera les communes de Daouda, Fouka, Chaibia, Khemisti, Bou Ismail, Ain Tagourait et Bouharoun, selon le même communiqué. «L’alimentation en eau potable, selon le programme en vigueur, se fera progressivement, dès la reprise de la production au niveau de la station après que la turbidité d’eau de mer sera aux normes requises», a-t-on rassuré. La société «Myah Tipasa» avait annoncé l’entame de travaux de maintenance préventifs le 8 novembre, et la reprise progressive de son activité le 11 du même mois. Cette opération a été néanmoins reportée en raison de la turbidité des eaux dépassant les normes en vigueur. n