C’était l’une des cibles de la direction au début du mois de juillet. L’arrivée d’Islam Slimani à l’Olympique Marseille n’est pas définitivement écartée. Bien qu’annoncé du côté du Stade rennais depuis quelque temps, le Fennec pourrait débarquer chez les Phocéens selon les dernières informations mercato.

Par Mohamed Touileb
La signature de l’ancien amiénois Serhou Guirassy pour 15 millions d’euros à Rennes a réduit les chances de Slimani de signer chez les Hermines. Mais le nom de l’Algérien n’est pas définitivement tombé de la liste puisque Florian Maurice, Directeur sportif, semble convaincu que l’avant-centre passé par l’AS Monaco la saison dernière peut être très utile. Surtout dans le cas où le Sénégalais M’Baye bouge vers d’autres cieux dans les jours à venir.
D’ailleurs, Nicolas Holveck, président du club breton, avait indiqué que « les dossiers Guirassy et Slimani n’étaient pas liés » et que le compartiment offensif pourrait enregistrer une nouvelle recrue d’ici le 5 octobre prochain (date de la fermeture du mercato) s’il y a un nouveau départ.

« On n’est pas sur lui »
Pour revenir à Niang, il faut savoir qu’il était constamment annoncé partant depuis la fin de l’exercice écoulé. Il y aurait des prétendants anglais, allemands et espagnols qui seraient sur le coup du « Lion de la Téranga ». Lui-même a vu son nom être lié à l’OM depuis des mois sans que cela se conclut pour autant. Un recrutement qu’André Villas-Boas, entraîneur du team de Marseille, avait exclu. « Je ne sais pas pourquoi le nom de Niang est sorti, s’étonne le Portugais. On a été contacté par son agent en février car Andoni (Zubizarreta, alors directeur sportif du club, ndlr) avait une bonne relation avec lui. On avait affiché un intérêt pour un transfert à la fin de l’année. Son profil est intéressant, mais d’une part on n’a pas d’argent et d’autre part, on n’a pas mis son nom dans la liste des joueurs à acheter », a précisé le Portugais. L’ex-driver du FC Porto a même indiqué avoir « fait savoir à l’entourage du joueur qu’on n’est pas sur lui, on n’a pas fait d’offre. On n’a ni les moyens ni l’intérêt pour le faire venir. Je lui souhaite le meilleur. Ce n’est pas parce qu’il n’a pas la qualité, mais parce qu’on n’a pas les capacités et qu’on cherche un autre profil.» C’était à la mi-juillet dernier. Cependant, en football, la vérité d’hier n’est pas toujours celle d’aujourd’hui.
L’altruisme du Dz, un atout
Chez les Phocéens, il peut y avoir des départs. Notamment ceux de Kostas Mitroglou et Valère Germain mis sur la liste des ventes. Ainsi, l’Argentin Dario Benedetto aura besoin de quelqu’un pour l’épauler devant. Slimani présente le profil parfait compte tenu de ce qu’il a montré sur le Rocher quand il a été associé à Wissam Ben Yedder.
En plus d’avoir trouvé la faille à 9 reprises, l’Algérien avait distillé 8 passes décisives en… 19 apparitions. Le Vert a fait ses preuves en attaquant de soutien. En une moitié de saison, il a fait autant d’offrandes que lors de ses 4 années passées au Sporting Lisbonne (Portugal) et plus que ses deux exercices compilés en Angleterre avec le maillot de Leicester City (5 assists). Pour rappel, il avait rejoint les Foxes en 2016 pour 35 millions d’euros et avec lequel il est toujours sous contrat jusqu’en juin prochain.
Son prix de vente s’élèverait à 9 millions d’euros. Pour son dernier salaire, il était de 350.000 euros nets/mensuels en Principauté. Des émoluments qui pourraient poser problème. L’ancien sociétaire du CR Belouizdad pourrait les revoir à la baisse pour pouvoir jouer dans un club de top niveau. En tout cas, le Stade Rennais et l’Olympique Marseille disputeront la Ligue des Champions. Cela vaudrait le coup de faire des concessions financières. n