Le ministre de la Santé, Abderrahmane Benbouzid a supervisé, dimanche à Alger, le lancement de la clinique mobile de dépistage du diabète. La clinique mobile se rendra jusqu’à la wilaya de Bejaïa et sera suivie d’autres cliniques de dépistage de différentes maladies non transmissibles qui sillonneront différentes wilayas du pays. A cette occasion,
M. Benbouzid a souligné que cette clinique sur la sensibilisation et le dépistage du diabète, avec l’appui de la clinique mobile «Driving Diabetes» fait suite à plusieurs cliniques lancées par le ministère de la Santé avec différents partenaires. Et de rappeler que la tutelle, et à travers ses directions locales, «organise ces caravanes mobiles depuis 2011 dans le cadre d’un partenariat avec les laboratoires Novo Nordisk, portant ainsi le nombre de campagnes à 35 avec quelque 60.000 opérations de dépistage». «Dotée d’outils de dépistage et de diagnostic de pointe, la clinique mobile aura sillonné en 2021 l’ensemble du territoire national dans le cadre de la campagne de vaccination anti-covid-19», a souligné
M. Benbouzid. Toutefois, ajoute-t-il, c’est la première fois où la clinique est dotée d’un système d’énergie photovoltaïque, lequel diminuera l’émission du CO2 et offrira un espace de travail sain loin de toute nuisance sonore provoquée autrefois par les groupes électrogènes nécessaires au fonctionnement du matériel. Dans sa dimension environnementale, cette initiative serait «un gage de bonne volonté et s’inscrit dans le cadre des instructions du président de la République visant à soutenir les énergies renouvelables et réduire l’émission du CO2 pour préserver l’environnement». Il a précisé que plusieurs défis se posent à la période actuelle, dont principalement la nécessité de renforcer et poursuivre les actions déjà entamées, à travers l’implication permanente de l’ensemble des intervenants, notamment le mouvement associatif, et de renforcer la mise en œuvre efficace de toutes les mesures relatives à l’amélioration de la prévention et à la prise en charge du patient. Le ministère de la Santé s’attèle, à travers l’activité de ces cliniques, à favoriser l’accès des citoyens aux soins, dans le cadre d’une approche de proximité, et à renforcer la relation avec le médecin. La cérémonie de lancement de cette clinique a été rehaussée par la présence de la ministre de l’Environnement, Samia Moualfi, du ministre de la Transition énergétique et des Energies renouvelables, Ziane Benatou et de l’ambassadrice du Danemark en Algérie, Vanessa Vega Saynz, en sus des représentants de l’entreprise «Novo Nordisk» et des cadres de l’administration centrale. (APS)