Une CAN-2021 ratée avec une arrivée tardive au sein de l’équipe nationale suivie
d’une non-qualification en Coupe du Monde, il n’en fallait pas plus pour que le capitaine des « Fennecs », pourtant adulé par les Dz pendant longtemps, essuie de vives critiques.
Pour beaucoup, il est nonchalant et absent dans les plus cruciaux des moments ces derniers temps. Alors qu’il était attendu qu’il prenne ses responsabilités et aide l’EN à se relancer après deux cuisants échecs, le gaucher s’est dérobé. Djamel Belmadi l’a exempté
de la fenêtre internationale de juin. Mais des bruits de couloirs disent que le sociétaire
de Manchester City n’aurait plus la tête à la sélection.

Par Mohamed Touileb
Après la désillusion de la CAN-2021, il était l’un des premiers à avoir décampé du Cameroun. Et cela avait éreinté plus d’un. Mais c’était vite oublié parce que les « Fennecs » devaient disputer un barrage décisif contre le Cameroun en mars. Mais pour ce rendez-vous, l’ancien sociétaire de Leicester City ne s’est pas montré à son avantage.

L’absence du Mondial brouille ses plans
Capitaine de l’équipe, il a été transparent. Et cela n’est pas passé. Le malaise s’était installé. Surtout que le natif de Sarcelles enchaînera les bonnes performances avec les « Citizens » en livrant sa saison la plus prolifique en carrière avec 24 buts et 09 passes décisives en 47 apparitions. Bien évidemment, tout cela a accentué les tensions avec des commentaires souvent véhéments à son endroit. C’était les indicateurs d’un début de désamour.
Mahrez s’en rend compte et préfère donc prendre du recul. En tout cas, l’ailier droit de Pep Guardiola envisageait de raccrocher à l’international juste après le Mondial qatari. C’était sa motivation principale puisqu’il n’avait fait que de la figuration lors de la Coupe du Monde 2014 au Brésil sous les ordres de Vahid Halilhodzic. Pour rappel, il avait disputé 72 minutes contre la Belgique lors du premier match puis plus rien.
Au final, les « Verts » ne seront pas au Qatar et Mahrez a 31 ans. Cela rend la possibilité de le voir durer jusqu’à la prochaine CDM de 2026 peu envisageable.
Il aura 35 ans. Quant à la CAN-2023 au Côte d’Ivoire, ce n’est pas l’évènement qui l’enthousiasme particulièrement. Surtout qu’il a déjà remporté le trophée avec les « Fennecs » en 2019 en Egypte.

Plus de détails demain lors de la conférence de Belmadi ?
En tout cas, du côté de la Fédération algérienne de football (FAF), on ne veut pas aller vite en besogne. La tendance est d’attendre que le meilleur joueur africain en 2016 revienne à de meilleurs sentiments. Ainsi, l’instance et Djamel Belmadi ont opté pour la justification diplomatique. La FAF a indiqué, vendredi, qu’elle « a reçu ce jeudi 26 mai 2022 un rapport médical de la part du club anglais de Manchester City indiquant que Mahrez n’est pas en mesure de participer au prochain stage et aux deux prochaines rencontres de la sélection ».
Pour sa part, l’ex Havrais a posté une story sur les réseaux sociaux et s’est dit « très déçu de ne pas pouvoir jouer les 2 prochains matches avec mon pays, mais je serai derrière mes frères in sha Allah. Merci pour votre soutien ». On ne sait pas si cette absence concernera les deux rencontres face à l’Ouganda et la Tanzanie dans le cadre des éliminatoires de la CAN-2023. En tout cas, on en saura un peu plus sur ce dossier demain lors de la conférence de presse qu’animera Djamel Belmadi au Centre technique national (CTN) de Sidi Moussa.
Mais la tendance sera vraiment connue en septembre prochain, date de la prochaine fenêtre internationale. Si Mahrez sera de nouveau absent…