Il est certainement l’un des Algériens les plus en forme ces derniers temps. Saïd Benrahma est très productif depuis le mois de janvier. Ses statistiques avec son club Brentford FC, actuel 17e de la Championship (2e division anglaise), sont là pour le prouver : 3 buts, 3 passes décisives et 2 fois élu homme du match lors des 5 dernières sorties. Le club de Londres s’est imposé dans 4 d’entre elles avec le «Fennec» titulaire et a concédé le nul lorsqu’il a débuté sur le banc. C’est pour dire que son apport est significatif. Tout semble réuni pour qu’il soit rappelé en sélection le mois prochain.

Djamel Belmadi, sélectionneur de l’équipe nationale, l’avait déjà retenu dans sa dernière liste élargie pour le match contre le Togo en novembre dernier. Toutefois, il n’a pas été parmi les 23 concernés par ce déplacement victorieux à Lomé (1/4) qui a offert la qualification pour la Coupe d’Afrique des nations 2019, prévue Egypte (21 juin – 19 juillet), aux « Fennecs ». C’est pour dire que le voir présent lors de la date FIFA de mars serait une logique des choses sachant la qualité de ses dernières prestations.
Pour la copie globale de Benrahma depuis le début de la saison, il totalise
5 buts et 9 passes décisives toutes compétitions réunies avec la franchise de Londres en 20 apparitions dont
11 comme titulaire. Après des débuts moyens, car il fallait s’acclimater au football british, le milieu offensif est passé à l’attaque dès le mois de janvier. Un footballeur très polyvalent qui peut jouer à gauche, à droite ou dans l’axe dans le compartiment offensif qui serait une bonne pièce de rechange pour Belmadi. Le successeur de Rabah Madjer pourrait le voir à l’œuvre lors des deux prochains rendez-vous de l’EN face à la Gambie (dernière journée des éliminatoires d la CAN 2019) le 22 mars et la Tunisie, quatre jours plus tard, en amical.
Production optimale comme attaquant gauche
L’ex sociétaire de l’OGC Nice (France) a l’efficacité qui cristallise sa bonne santé footballistique. Et il y a un compartiment dans lequel il est très productif : attaquant gauche. Dans ce rôle, il a fait trembler les filets à 3 reprises et été dernier passeur par 4 fois avec une note moyenne de 8.5 accordée par «Whoscored» (boîte mondiale spécialisée en statistiques). Chez «El-Khadra», ce secteur reste très fourni avec la présence de Yacine Brahimi, Adam Ounas outre Feghouli qui peuvent évoluer à ce poste. Une concurrence rude mais le joueur de 23 ans a de fortes chances de se voir accorder l’opportunité de montrer l’étendue de son talent en mars. Pour ce qui est des convocations, le sélectionneur algérien était clair : « Chaque joueur disposant d’un S12 est sélectionnable. Seul le critère de la valeur du joueur m’intéresse. Celui qui peut apporter le plus escompté et de la valeur ajoutée nécessaire je le convoquerai. Il n’y a qu’un seul critère de sélection, à savoir le joueur qui peut me faire gagner des matches », avait-il lâché à son arrivée.
Benrahma fait gagner son club grâce à son rendement, il pourrait, vraisemblablement, offrir des solutions de qualité au driver de l’Algérie. Lui qui n’a porté qu’une seule fois la tunique Dz. C’était le 13 octobre 2015 au stade 5 juillet 1962 lors du succès (1/0) contre le Sénégal en amical. Le natif d’Aïn Témouchent avait 19 ans. Son retour à la maison est imminent.