Depuis samedi, on connaît les internationaux algériens qui prendront part aux rencontres amicales de juin. Aucun néo-Fennec n’est à enregistrer pour ce qui est des joueurs de champ. On notera l’absence d’Ismaël Bennacer. Le sociétaire de l’AC Milan n’a pas été retenu pour des raisons physiques. Sa blessure, qu’il a contractée en décembre dernier à la cuisse, est très délicate. Et le sélectionneur n’a pas jugé utile de prendre de risques dans des rencontres sans véritables enjeux.

Par Mohamed Touileb
« Je ne pourrai pas faire partie du groupe suite à une intervention que j’ai subie au pied après le dernier match de championnat. Force à vous pour les trois matchs. On se revoit en août pour la nouvelle saison », c’est avec ces mots que Bennacer a annoncé son forfait pour les rendez-vous de juin avec l’EN.
Le sélectionneur de l’équipe nationale a su que le Milanais avait besoin de repos. Et il lui a accordé. Djamel Belmadi n’a pas trop chamboulé son effectif pour les rencontres à venir. Il a opté pour la préservation de l’ossature. Au milieu de terrain, il garde les mêmes avec la présence de Guedioura, Belkebla, Boudaoui (retour mérité) et le Zerrouki le petit nouveau.
Cuisse récalcitrante
Ce quatuor semble lui suffire pour faire les répétitions avant le début des éliminatoires de la Coupe du Monde 2022 en septembre prochain. Une campagne qui se fera, bien évidemment, avec l’indéboulonnable Ismaël Bennacer. Impressionnant en début de saison avec les Rossoneri, le « Fennec » a été freiné par une blessure compliquée au niveau du biceps crural contractée en décembre.
Clairement, depuis que l’ischio-jambier droit a été touché, le meilleur joueur de la CAN-2019 a semblé en délicatesse avec son organisme. Au total, il a manqué 15 matchs sur 27 disputés par son club depuis ce contretemps. Il a fait un retour fin janvier avant de connaître une rechute (bien que le staff médical de l’AC Milan ait nié cela) en février. S’il a pu être opérationnel pour le finish en Serie A, l’ancien sociétaire d’Empoli a souvent été sorti en cours du jeu. Parfois à la pause, d’autres peu après l’heure de jeu, il n’a jamais pu terminer une rencontre.

Avis médical défavorable
Probablement, les médecins lombards savaient que l’organisme de l’Algérien ne peut pas aller au-delà de cette durée sur le terrain même s’il a enchaîné 6 titularisations de suite pour la fin du championnat d’Italie. D’ailleurs, en mars dernier, Belmadi l’avait ménagé pour le match en Zambie pour lui donner une heure de jeu contre le Botswana. On était dans le même intervalle temps de jeu que celui à Milan.
Pour la saison à venir, Bennacer aura d’importantes échéances en clubs et en sélection. Il va notamment découvrir la Ligue des Champions pour la première fois de sa carrière. Avant cela, il prendra des vacances, fera une bonne préparation et tentera de revenir plus fort que jamais pour faire parler son remarquable talent. Aujourd’hui, il est estimé à 40 millions d’euros sur le marché des transferts. Le vice-champion d’Italie va certainement le garder comme l’a souvent assuré le Directeur sportif Paolo Maldini. n