En allant s’imposer 3 buts à 0 chez l’AS Aïn M’lila samedi, l’USM Alger a réalisé une excellente opération confirmant sa bonne forme dans le finish du championnat. Mathématiquement, les Usmistes peuvent même décrocher une place sur le podium et disputer une compétition africaine la saison prochaine. Une possibilité qui paraissait minime il y a quelques semaines.

Par Mohamed Touileb
La zone de turbulences semble être dépassée. Les « gars de Soustara » vont mieux. Plus que jamais. Sous la coupe de Mounir Zeghdoud, les « Rouge et Noir » ont retrouvé de la sérénité. L’ancien défenseur central de la maison semble être l’homme de la situation. D’ailleurs, il présente un bilan largement au-dessus de la moyenne même s’il compte une tâche qu’est cette élimination en Coupe de la Ligue contre le NC Magra en demi-finale du tournoi.

L’Afrique est toujours accessible
La copie globale depuis qu’il a été intronisé aux commandes techniques et de 10 victoires, 4 nuls et 3 défaites en 17 sorties toutes compétitions confondues. Chez les Unionistes, on misait beaucoup sur cette épreuve pour décrocher un trophée et s’assurer un ticket pour la Coupe de la Confédération. Cette possibilité est en train de se représenter puisque les camarades de Mohamed-Lamine Zemmamouche reviennent clairement dans la course pour finir dans le top 3 à l’issue des 38 journées de Ligue 1. A présent, l’ « Ittihad » a 53 points et pointe à la 4e place. La JS Saoura, qui ouvre le podium, en compte 5 de plus. Avec 6 sorties restantes dans l’agenda et un match en moins pour les Algérois, il y a, peut-être, moyen de voir la hiérarchie être chamboulée devant. La lutte s’annonce donc acharnée pour les places continentales.

Le titre en rêve fou !
Cependant, on a pu remarquer que les supporters se mettent même à rêver de réaliser le miracle et aller chercher le titre après l’excellent résultat ramené d’Aïn M’lila. Cela ne paraît pas vraiment envisageable dans la mesure où le leader, l’ES Sétif, a 61 points et son poursuivant direct, le CR Belouizdad, en totalise 60 et une rencontre de mise à jour à disputer. Mais cela pourrait bien motiver Hamza Koudri & cie pour jouer le va-tout dans la dernière ligne droite. On ne sait pas s’ils pourront accrocher un sésame pour une des deux épreuves de la CAF, mais pour un club qui a traversé nombreuses averses lors de la première partie de saison, le retour aux devants de la scène reste remarquable. On rappellera le vrai-faux départ du manager général Anthar Yahia et des périodes compliqués sur les plan des résultats sportifs dans le challenge national.
L’actionnaire majoritaire Serport avait pour objectif de jouer une compétition continentale en début de cet exercice 2020-2021. Et cela peut être réalisé. En tout cas, tout dépendra des résultats lors des 6 étapes à venir. Au terme de la campagne, on pourra faire les comptes. n