Les deux activistes politiques Hakim Addad et Fodhil Boumala, arrêtés séparément dimanche à Alger, seront présentés aujourd’hui devant le Procureur de la République.
« La présentation de l’activiste Fodhil Boumala, prévue aujourd’hui, devant le Procureur du Tribunal de Dar El Beïda est reportée pour demain, mardi 16 juin », a indiqué dans l’après-midi d’hier le Comité national pour la libération des détenus (CNLD).
L’avocate Fatiha Rouibi a indiqué, elle, que la présentation de Boumala devant le Procureur de la République près le Tribunal de Dar El Beïda a été reportée à mardi et que sa garde à vue a été prolongée de 24 heures.
Le CNLD a fait part, également, de la perquisition du domicile du militant Hakim Addad et ancien secrétaire général du Rassemblement-Action-Jeunesse (RAJ), à Alger-Centre.
L’opération a été menée par la Gendarmerie nationale en sa présence, précise le CNLD. L’information a été confirmée par RAJ, qui a indiqué que « des éléments de la Gendarmerie nationale ont procédé, aujourd’hui, à la perquisition du domicile du camarade Hakim Addad en sa présence, ne trouvant qu’une banderole et des pancartes des détenus », affirmant que le militant « sera présenté ce mardi devant le Procureur ».
Il faut noter que les deux activistes ont été arrêtés dimanche à Alger par des agents en civil et conduits à la Brigade de recherches et d’investigations de la Gendarmerie nationale de Bab Jdid, où ils ont été maintenus en garde à vue.
L’interpellation de Hakim Addad et Fodhil Boumala a suscité de nombreuses réactions de solidarité sur les réseaux sociaux et auprès des militants politiques et acteurs associatifs. L’association RAJ rappelle, s’agissant de Hakim Addad qui était son ancien président, qu’il a été déjà interpellé le 4 octobre dernier et mis sous mandat de dépôt le 6 octobre, avant de bénéficier de la liberté provisoire à partir du 2 janvier. Depuis, son procès a été maintes fois reporté.
Concernant le journaliste et activiste Boumala, il a déjà été arrêté puis placé sous mandat de dépôt au mois de septembre 2019 avant d’être acquitté en mars 2020. En outre, l’avocat Lourari Chamesdine a indiqué, hier, que l’autre activiste Zahir Keddam, qui a eu déjà par le passé à vivre la détention préventive, sera présenté lui aussi aujourd’hui (mardi) devant le Procureur de la République près le Tribunal de Chéraga.