Face à la polémique suscitée par les propos de l’ambassadeur russe, à l’issue de sa rencontre avec le secrétaire général du FLN Mohamed Djemaï au siège de son parti à Alger, l’ex-parti unique n’a pas manqué d’apporter des précisions. Dans une déclaration à la presse, le FLN précise que «le diplomate a fait des déclarations diplomatiques qui n’ont rien à avoir avec l’ingérence». «Le diplomate s’est contenté d’exprimer ses vœux que les Algériens trouvent une solution au plus vite à la crise ainsi que l’impératif d’une intensification dans le domaine des liens interparlementaires», explique le parti de Djemaï. Avant de préciser : «Tout ce qui s’y passe est une affaire interne et nul n’a le droit de s’ingérer dans les affaires internes du pays». Les clarifications et explications du FLN sont intervenues en réactions aux critiques acerbes des réseaux sociaux qui ont considéré les déclarations du diplomate russe comme étant purement et simplement de l’ingérence. «C’est de l’ingérence», ont commenté plusieurs internautes, selon lesquels «les déclarations du diplomate sont intolérables» et que «la crise algérienne nécessite des solutions internes sans intervention d’une quelconque puissance étrangère qui plaiderait pour des élections présidentielles».
Il faut dire qu’à l’issue de son entretien avec Mohamed Djemaï, l’ambassade russe a rendu public un communiqué dans lequel il est seulement fait état de la rencontre sans pour autant exprimer une quelconque position politique : « S.E.M. Igor Beliaev, ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la Fédération de Russie en Algérie, a rencontré le 28 août dernier Mohamed Djemaï, Secrétaire général du Parti Front de libération nationale. Les deux parties ont procédé à la discussion des questions de la situation politique actuelle en RADP et de plusieurs aspects des relations bilatérales ainsi que leur intensification dans le domaine des liens interparlementaires». Mais, c’est le communiqué du FLN qui a été à l’origine de la polémique puisqu’il rapporte l’empressement de l’ambassadeur de Russie à voir la tenue de la présidentielle dans les plus brefs délais. Dans un communiqué rendu public après la rencontre de son secrétaire général avec l’ambassadeur, mercredi, le FLN avait indiqué qu’«Igor Beliaev a exprimé le soutien de son pays pour la tenue de l’élection présidentielle en Algérie dans les plus brefs délais ». «La Russie estime que la solution (à la crise en Algérie, NDR) consiste en l’organisation des élections présidentielles dans les plus brefs délais», a dit l’ambassadeur russe au patron du FLN, selon le communiqué du FLN. Le diplomate russe a également vanté le rôle du panel conduit par Karim Younès dans le dialogue, et par celui de l’armée dans les résultats obtenus par le mouvement populaire, toujours selon le FLN. Par ailleurs, et en dépit des explications et des clarifications du FLN, mais également du communiqué explicite du diplomate russe, la polémique persiste et les internautes continuent de crier à «l’ingérence».