Mardi soir, la rumeur autour d’une éventuelle arrivée de Rayan Aït Nouri pour le regroupement de l’équipe nationale du mois de juin a enflé. Selon une source digne de foi, aucune convocation n’a été envoyée à l’arrière-gauche de Wolverhampton. D’autant plus que ce dernier n’a toujours pas tranché sur son avenir international sachant qu’il est régulièrement appelé en équipe de France
« espoirs ».

Par Mohamed Touileb
Non ! Aït Nouri ne portera pas la tunique de l’Algérie de sitôt. Du moins, pas dans le plus bref des délais. A bientôt 20 ans (il les fêtera le 6 juin prochain), l’ancien sociétaire du SCO Angers a un énorme potentiel. Ça lui a même valu d’être recruté par les « Wolves » en octobre dernier contre un joli chèque de 20 millions d’euros. Une somme assez conséquente qui prouve que son talent footballistique est au-delà de la normale.

La cote d’abord, la sélection après
Certes, la première année en Premier League n’a pas été facile. Mais le Franco-Algérien a tout de même disputé un total de 24 rencontres pour 1 but et 1 passe décisive. Il avait rejoint son nouveau club lors des dernières heures du mercato estival exclusivement prolongé jusqu’à octobre dernier en Angleterre.
Jouer dans le championnat anglais est certainement un cap de passé pour un footballeur. A partir de là, l’exposition médiatique et l’intérêt des grands clubs sont décuplés. Surtout quand on a un agent qui a pour nom Jorge Mendes. Ce dernier a fait en sorte de placer nombreux de ses clients à Wolverhampton où l’effectif est majoritairement composé de joueurs Portugais. Même le coach Nuno Espiríto Santo, qui a décidé de ne pas rester sur le banc pour la saison prochaine, est Lusitanien.
Ce départ implique la venue d’un nouveau driver. A partir de là, certains joueurs qui jouaient sous la coupe de l’ancien entraîneur peuvent ne pas rentrer dans ses plans. Jorge Mendes devrait, pour sa part, s’activer pour les places dans d’autres équipes. Il est clair que présenter Aït Nouri comme un international espoir Français serait plus attrayant qu’un CV stipulant qu’il joue pour les « Fennecs ». Cela signifie une cote plus élevée et plus de chances de faciliter le transfert.

Plus proche des « Verts » que des « Bleus »
Par ailleurs, il y a cette question concernant la faculté d’Aït Nouri à jouer pour l’équipe A de la France. Quand on sait qu’il n’a pas été retenu par Sylvain Ripoll pour l’Euro espoirs, on peut penser qu’il ne sera pas évident pour l’ex-Angevin de jouer pour les « Bleus ». En outre, il faut savoir que Didier Deschamps s’est même permis le luxe de ne pas retenir l’excellent Theo Hernández (23 ans) pour l’EURO-2021. Pourtant, le Milanais a fait une saison remarquable avec 45 apparitions pour 8 réalisations et 8 passes décisives.
Pour revenir à la sélection algérienne, le sélectionneur Djamel Belmadi a naturellement éprouvé de l’intérêt pour Aït Nouri. Il aurait même parlé avec le père du joueur en octobre 2019 en marge de la rencontre amicale de l’Algérie avec la Colombie à Lille (France). Le premier responsable de la barre technique d’ « El-Khadra » n’a pas décelé d’enthousiasme chez le papa du joueur qui lui aurait signifié que son fils décidera en temps voulu. Décidément, ça ne sera pas pour juin.