Alors que son sort semblait carrément acté en sélection tant que Djamel Belmadi était aux commandes de l’équipe nationale, Andy Delort devrait faire son retour prochainement au sein de l’EN. Après les premiers indices de réconciliation donnés par le coach des «Verts», c’était au tour du sociétaire de l’OGC Nice de confirmer que son comeback n’était qu’une question de temps.

On est passé du catégorique à l’envisageable en l’espace de quelques mois. La donne a changé. Les «Verts» ne disputeront pas la Coupe du Monde 2022 et Belmadi se voit contraint de faire appel aux meilleurs éléments pour relancer les «Fennecs». La saison écoulée, Andy Delort a réalisé un exercice très abouti (18 buts et 4 passes D en 35 matchs) avec l’OGC Nice. Et cela sans qu’ «El-Khadra» puisse en tirer profit.

La donne a changé, Belmadi s’est ravisé

Mais il ne fallait pas accabler Belmadi car ce n’était pas lui qui avait décidé de se passer des services de l’ancien pensionnaire du Montpellier HSC. C’est plus ce dernier qui voulait mettre l’Algérie entre parenthèses pour s’imposer dans son nouveau club. La colère du chef de la barre technique Dz était telle qu’il n’avait pas hésité à rendre publics les échanges avec l’attaquant. A ce moment, le technicien était en position de force car champion d’Afrique en titre et toujours en course pour disputer le Mondial qatari. Quelque part, c’est lui qui pouvait priver l’Aiglon de disputer le tournoi planétaire en n’ouvrant plus la parenthèse que le Sétois voulait fermer de manière provisoire. Mais voilà que l’Algérie a raté sa CAN et son ticket pour la messe planétaire. Dans la foulée, Belmadi devait partir mais il a finalement décidé de prolonger. Dès lors, la donne a changé et il fallait reconsidérer certains paramètres et décisions d’avant.

Relance de Djamel – reprise d’Andy

Pour reconstruire, l’ancien driver d’Al-Duhail SC a remis Delort dans ses plans. Et il a fait machine arrière en douce en mai dernier. «Si Islam Slimani se blesse, qui va jouer en pointe de l’attaque? Qui? (le nom de Delort est soufflé) Delort? Vous, vous aimez les problèmes (rires). InchaAllah, avec le temps, ça s’arrangera», avait lâché l’entraîneur des «Guerriers du Désert». Il a fait une relance à lui-même pour faire resurgir le nom de Delort que beaucoup pensaient définitivement enterré.
Par ailleurs, Belmadi a noté que : «je n’ai jamais rien eu de personnel avec Andy, il a toujours été exemplaire et motivé avec nous. Sa décision a eu un impact fort, notamment dans le vestiaire. Je vous mets dans la confidence : nous avons parlé ensemble depuis. D’autres éléments sont apparus et, en temps et en heure, il aura lui aussi à dire des choses. L’Équipe Nationale n’appartient pas à Belmadi et tous ceux qui se mettent à son service se doivent d’être irréprochables, tout simplement». Un mois et demi plus tard, c’est l’ex Montpelliérain lui-même qui a donné des reliefs à son retour imminent. «On a discuté avec le sélectionneur (Djamel Belmadi). C’était nécessaire. Je suis de nouveau à sa disposition», a-t-il confirmé dans une interview parue dans Nice Matin. Rendez-vous en septembre ?