Le Forum des chefs d’Entreprise, FCE, a indiqué, hier, avoir mobilisé 80% des promesses de souscription à l’emprunt obligataire national, c’est-à-dire 150 milliards de dinars. Il a précisé que ses membres ont collecté 123 milliards de dinars dans le cadre de cette opération d’intérêt national destinée à générer la ressource dont l’économie algérienne a besoin en ce moment de crise pour poursuivre des projets de développement. Pour le Forum des chefs d’entreprise, la participation de ses patrons à l’emprunt obligataire national est « avant tout, une réponse à l’une de ses propositions phare qu’il a préconisées dans son plaidoyer « Pour l’émergence de l’économie nationale » en 2015. 

Pour rappel, dans ce document, le FCE avait estimé « nécessaire de lancer un emprunt obligataire national pour maintenir un volume d’investissements suffisant, de nature à préserver la production et l’emploi, et un taux de croissance positif de notre économie ». Le Forum a souhaité rappeler à ce titre qu’« il a mené une campagne de sensibilisation, de communication et de mobilisation autour des enjeux de cette démarche et de ses implications » ; et organisé le 28 juillet 2016 une « grande soirée » en présence de « plus de 1000 chefs d’entreprise ».
L’opération d’Emprunt national a été lancée du  17 avril au 16 octobre 2016. Elle a permis à l’Etat de collecter 568 milliards de dinars à la clôture de l’opération, le 13 novembre 2016 après une prolongation d’un mois. Ses obligations sont assorties de deux taux d’intérêt fixés en fonction du délai de remboursement: les obligations de trois ans avec un taux d’intérêt de 5% et celles de cinq ans avec un taux d’intérêt de 5,75%.