Une réunion du gouvernement, en visioconférence, s’est déroulée, ce jeudi 23 avril 2020, sous la présidence du Premier ministre, Abdelaziz Djerad, a présidé, ce jeudi 23 avril 2020, indique un communiqué du premier ministère. Les principales décisions prises (selon la même source) sont les suivantes:

  • Deux communes de la wilaya d’Oran vont avoir une nouvelle organisation administrative. Ainsi, Bir El Djir disposera de cinq délégations communales et celle de Gdyel de trois. Le communiqué indique que ces changements sont prévus « pour les grandes communes caractérisées par une forte densité démographique et une configuration géographique et urbaine particulière sera de nature à permettre une meilleure prise en charge des missions de service public et des exigences du développement local. »
  • Avec la conjoncture actuelle « les opérateurs économiques seront autorisés à importer, pour leurs propres besoins exclusivement, les moyens de protection individuelle (tels que les masques) et les produits et équipements nécessaires à la désinfection des lieux de travail.
  • La mise en place d’un système numérique « pour le suivi de l’approvisionnement et de l’encadrement du marché en produits de base durant la crise sanitaire actuelle ». Les objectifs visés à portent notamment sur la création d’une banque de données sur les activités agro-alimentaires, à l’effet d’assurer le suivi quotidien des  niveaux de stocks de matières premières et de produits de large consommation sur l’ensemble du territoire national.
  • La relance du dispositif de soutien à l’emploi des jeunes (ANSEJ) par le biais du RESTART. Ce dernier est un programme qui a pour but d’apporter une meilleure visibilité sur l’état des projets soutenus par l’ ANSEJ à travers un diagnostic rigoureux du dispositif, des bénéficiaires et des résultats enregistrés. Le communiqué indique que le lancement de RESTARTa pour objectif de corriger les dysfonctionnements constatés, « appuyer et encourager les micro-entreprises qui ont honoré leurs engagements envers le dispositif ANSEJ et envers les banque « et la relance des « promoteurs en cessation d’activité ».