L’acquittement des vignettes automobiles pour l’année 2020 débute aujourd’hui
1er mars et se poursuivra jusqu’au 31 mars, indique la direction générale des impôts (DGI), précisant qu’aucun changement de tarifs n’a été opéré par rapport à 2019.
Dans ce sens, la DGI rappelle que les véhicules de tourisme et véhicules aménagés en utilitaires de moins de trois ans, les tarifs varient de 2 000 DA (pour les moteurs Jusqu’à 6 CV) à 4 000 DA (de 7 CV à 9 CV) à 10 000 DA (de 10 CV et plus). Pour les véhicules compris entre 3 et 6 ans d’âge, les tarifs de la vignette sont fixés respectivement à 1 500 DA, 3 000 DA et 6 000 DA. Les véhicules compris entre 6 et 10 ans d’âge sont soumis à une vignette dont les tarifs sont respectivement de 1 000 DA, 2 000 DA et 4 000 DA. Quant aux véhicules de plus de 10 ans d’âge, ils sont soumis à une vignette de 500 DA, 1 500 DA et 3 000 DA.
Concernant les véhicules utilitaires et d’exploitation, le prix de la vignette varie entre 6 000 DA, 12 000 DA et 18 000 DA pour les véhicules de moins de 5 ans d’âge, et entre 3 000 DA, 5 000 DA et 8 000 DA pour les véhicules de 5 ans d’âge et plus. S’agissant des véhicules de transport en commun de voyageurs, les tarifs sont fixés à 5 000 DA, 8 000 DA, 12 000 DA et 18 000 DA selon le nombre de siège du véhicule pour ce qui est des moins de cinq ans, et à 3 000 DA, 4 000 DA, 6 000 DA et 9 000 DA pour les véhicules de cinq ans et plus. Pour ce qui est des véhicules dont l’année de mise en circulation est inconnue, le tarif de la vignette est fixé à 500 DA pour les véhicules de tourisme et à 3 000 DA pour les véhicules utilitaires.
L’acquittement des vignettes automobiles, disponibles auprès des recettes des Impôts et des bureaux de poste, concernent les propriétaires de véhicule de tourisme, les véhicules utilitaires ainsi que les véhicules de transport de voyageurs, poursuit la DGI, affirmant que «tous les moyens sont mobilisés pour que cette opération se déroule dans de meilleurs conditions».
Par ailleurs, la DGI précise que la carte provisoire de circulation (carte jaune) tient lieu de carte d’immatriculation (carte grise) et que, par conséquent, «la vignette devient exigible dans un délai d’un mois à compter de la mise en circulation du véhicule sur le territoire national».
Pour rappel, la vignette automobile a été instaurée en Algérie depuis 1998. Une part de 20% de ses recettes est versée au Trésor public et 80% au Fonds commun des collectivités locales.