La multinationale de l’ingénierie pétrolière Petrofac vient d’inaugurer un centre de formation aux métiers de l’ingénierie et de la construction à Hassi Messaoud, selon un communiqué rendu public par l’entreprise. Petrofac, une société britannique d’ingénierie, de technologies et de la réalisation de projets dans les domaines du pétrole, du gaz et de la pétrochimie, a suffisamment de connaissances et d’expertises pour former des compétences locales. L’entreprise s’est donnée un objectif chiffré clair : le centre formera la prochaine génération de main-d’œuvre de l’industrie pétrolière et gazière algérienne, avec une capacité annuelle de formation pouvant atteindre 400 personnes. Le centre comprend des salles de classe et de grands ateliers ouverts et équipés qui couvrent les domaines de l’instrumentation, l’électricité, la mécanique, la tuyauterie et le soudage. « Nous sommes ravis de lancer cette installation qui offrira la meilleure formation technique de sa catégorie aux jeunes Algériens», a déclaré Graham Mac Millan, vice-président senior -Afrique du Nord de Petrofac. Dans sa stratégie, Sonatrach a invité les entreprises étrangères opérant en Algérie à développer leurs activités de formation dans le pays. Le centre de Petrofac s’inscrit dans cette même vision. Il sera en effet exploité dans le cadre de l’engagement de l’entreprise britannique à développer les compétences locales et à favoriser le transfert des compétences et de technologies. Petrofac semble avoir ainsi élaboré une vision à long terme, nourrissant des ambitions fortes pour des projets durables. Elle est très impliquée dans des projets dans le Sud en association avec Sonatrach. Elle est partie prenante du projet gazier de Tinhert. Un contrat destiné à augmenter les capacités de production des champs gaziers de Tinhert, situés dans la wilaya d’Illizi, a été, d’ailleurs, signé, il y a quelques mois, entre la filiale ENGCB (Société nationale de génie civil et bâtiment) du groupe Sonatrach et Petrofac. Il s’agit d’un contrat pour la réalisation d’un centre de séparation de compression et des utilités en amont du complexe gazier existant pour le raccordement de 36 puits des champs gaziers du Nord (Tinhert). La production issue des 36 puits sera acheminée vers les nouvelles unités de séparation et compression puis vers le complexe gazier existant d’Ohanet, situé dans la wilaya d’Illizi. Ce projet, dont la mise en service est prévue pour le mois de décembre 2023, nécessite 70 milliards de DA (600 millions de dollars) d’investissements. Il devrait permettre d’atteindre une production cumulée de quatre millions de m3/j de gaz en vente, 450 tonnes/j de GPL et 750 tonnes/j de condensat. Les entreprises impliquées dans la réalisation de cette grande plateforme se sont fixées comme objectif d’augmenter la production gazière avec un apport journalier de gaz brut de l’ordre de 4,7 millions de m3/jour. Ces installations visent également le traitement de la totalité du gaz brut de l’usine d’Ohanet à travers la prise en charge du CO2 et du mercure.n