Dans le monde très masculin des rallyes-raid, quelques femmes essayent de tirer leur épingle du sable. C’est le cas d’une Française, qui a participé cette année au troisième Rallye Challenge Sahari avec un «gros» camion de compétition.

Aurélie Raimondi, une jeune Française de 34 ans, était parmi les rares pilotes de la gent féminine à prendre part à la troisième édition du Challenge Sahari International d’Algérie à bord d’un camion «MAN» blanc. Le plus étonnant, c’est que cette participante n’a eu son permis catégorie lourd que depuis deux mois. Et comme «job», cette jeune femme, de nationalité franco-italienne, et résidente dans les Yvelines (région Ile-de-France), est fleuriste. Mais par la force des choses, elle est devenue un as du volant lors de ce rallye. Et pourtant, ce n’est nullement une pilote professionnelle et n’avait jamais participé à une course, même sur le bitume. Mettant à l’épreuve son courage, sa ténacité et son audace, elle a parcouru plus de 1 000 km lors de cette compétition, bravant goudron, piste caillouteuse et dunes. La rencontre de cette sportive s’est faite au niveau du point de départ de la septième étape, reliant Taghit à Tiout de Naâma. Affichant un grand sourire, mais timide, elle a bien voulu se présenter avant de donner ses objectifs. Au-delà de s’imposer dans un milieu purement viril, elle a expliqué que «son but était de ressentir l’esprit du rallye et surtout rendre hommage à son père qui était dans la «team assistance» de la marque Toyota». «J’ai perdu mon père l’année dernière, alors pour lui rendre hommage, j’ai participé à ce rallye», ajoute-t-elle. Pour ce faire, elle s’est mise au volant du camion de son «padre» et a décidé de passer le permis de catégorie lourd. Et le plus surprenant, c’est qu’elle l’a eu en quinze jours. D’ailleurs, en plus de son activité de fleuriste, Aurélie a repris avec son frère le garage de son père qui se situe en face de sa boutique. Côté financement, elle ne manquera pas de rappeler que «deux sponsors étaient derrière elle», qu’elle a voulu remercier. L’un d’eux, était Algeria Pack and Move, une société de déménagement international. Côté impression, elle dit être très contente de ce parcours, avec un terrain merveilleux et favorable, des dunes magnifiques, sur un sable doré où l’on ne risque pas de se faire mal. Affichant son optimisme et un certain enthousiasme, elle dira que «le parcours est magnifique», ajoutant qu’elle reviendra en Algérie.