Comme chaque exercice, l’investissement était colossal pour consolider l’équipe. Mais voilà que le MC Alger voit la saison 2019-2020 tourner mal. Sorti de la Coupe d’Algérie par le WA Boufarik en 1/16 de finale, le Doyen a aussi fait ses adieux à la Coupe arabe des clubs UAFA en se faisant sortir par le Raja Casablanca au stade des quarts. Désormais, il ne reste plus que le championnat d’Algérie à aller chercher pour éviter de sortir bredouille en mai prochain.

Après quatre revers de rang recensés lorsqu’on confond toutes les compétitions, le Mouloudia a renoué avec le succès à Casablanca à l’occasion du quart de finale « retour » de la Coupe arabe UAFA face au Raja. Une petite victoire sur le plus petit des écarts (1/0) qui n’a, toutefois, pas suffit pour refaire complètement le retard.
En effet, les Algérois avaient déjà hypothéqué leur chance de rallier les demies lors du match « aller » en Algérie en s’inclinant 2 buts à 1 au stade Mustapha Tchaker (Blida).
Sur l’ensemble des deux matchs, les Marocains passent à la faveur des réalisations inscrites à l’extérieur. Les regrets sont forcément là pour les camarades de Frioui qui a inscrit sur penalty (42’). «Nous avons opté pour trois stratégies durant la partie pour essayer de nous qualifier car le Raja avait déjà l’avantage du match aller et il fallait gérer cette partie intelligemment. Je pense que mes joueurs ont fourni une balle partie et sont à remercier pour leur rendement, même si l’adversaire a eu un grand nombre d’occasions. Pour sa qualification, je dirai qu’elle est amplement méritée sur l’ensemble des deux rencontres », a réagi Mohamed Mekhazni, entraîneur intérimaire du « Doyen ».

Neghiz prend le relais
Mekhazni a aussi estimé que « malgré notre élimination, je suis content plus pour la victoire car elle servira l’équipe sur le plan psychologique pour le reste de la compétition » tout en rappelant qu’ «il n’est pas facile à n’importe quelle formation de battre le Raja sur ses bases. Cette saison, il n’y a que le FUS et l’Espérance de Tunis qui ont réussi à le faire.»  C’est donc sur une note d’espoir que se termine la mission de Mekhazni sur le banc puisque Nabil Neghiz, désigné au poste de driver principal la semaine dernière, prendra le relais. l’ancien adjoint de Christian Gourcuff en équipe nationale devra remettre les « Vert et Rouge » sur rails en Ligue 1 pour espérer continuer à lutter pour le bouclier de champion à l’issue des 30 journées dans cette épreuve.
Pour l’instant, le Mouloudia est troisième de la hiérarchie avec 27 unités. Devant, on retrouve la JS Kabylie (2e, 28 points) et le CR Belouizdad, leader avec 33 points.
Djabou & cie devront refaire un retard de 6 unités sur le « Chabab ». Ils pourront mettre la pression sur les Belcourtois s’ils parviennent à remporter leur match en retard contre le Paradou AC comptant pour la 17e journée. Un duel, reprogrammé pour le 18 du mois en cours, qu’ils n’ont pas pu disputer à cause de leur engagement dans la compétition UAFA. En tout cas, le championnat reste le seul moyen pour garder les troupes mobilisées et motivées pour soulever un trophée dans cette séquence 2019-2020.n