L’équipe nationale recevra, demain à partir de 20H au stade Mustapha-Tchaker de Blida, le Niger dans le cadre de la 3e journée des qualifications pour la Coupe du monde 2022 au Qatar. Sur le papier, l’Algérie a les faveurs des pronostics pour empocher les trois points. Ainsi, l’EN pourra rester en tête de la poule « A » qu’elle domine avec 4 points et grâce à un meilleur goal-average (+8) que le Burkina Faso (+2).

Par Mohamed Touileb
Après avoir concédé le nul (1-1) contre les Burkinabés le 07 septembre dernier au Grand Stade de Marrakech (Maroc), les Verts se sont exposés au doute dans la campagne qualificative pour le Mondial qatari. L’avertissement était là pour rappeler qu’accrocher le deuxième tour et les matchs barrages de mars ne sera pas tâche facile.

Faire oublier le match terne de Marrakech
A priori, les Fennecs et les Etalons pourraient être amenés à disputer un match décisif en novembre au stade Mustapha-Tchaker pour se départager l’unique ticket accordé dans chacun des 10 groupes. Avant cela, les deux prétendants devront essayer de faire le plein dans les trois sorties prévues avant de les voir se recroiser.
Pour les « Guerriers du Désert », il y aura deux déplacements et une réception. Cette dernière est prévue pour ce soir dans l’antre de la ville des Roses où « El-Khadra » n’a jamais connu de défaite en 41 tests (35 victoires et 6 nuls). Un détail qui réconforte au moment où les champions d’Afrique ont laissé transparaître quelques incertitudes footballistiques il y a un mois. La prestation contre la sélection de l’ancienne Haute-Volta était terne. Probablement l’une des plus mauvaises de l’ère Djamel Belmadi qui est appelé à remobiliser ses troupes et solidifier les trois compartiments.
Pour cette sortie contre les protégés de Jean-Michel Cavalli, le sélectionneur des maîtres du continent pourrait grandement devoir se passer de Ramy Bensebaïni sur le côté gauche de la défense ainsi que Benlamri dans l’axe de l’arrière-garde. En revanche, il devrait y avoir le retour de Youcef Atal au poste d’arrière-droit. Cela donnera un peu plus d’équilibre même si l’absence de son pendant Bensebaïni peut être un handicap.

Un milieu expérimental en l’absence de Feghouli
Dans le milieu de terrain, la paire Zerrouki – Bennacer devrait être reconduite pour essayer de stabiliser la colonne vertébrale alors que Feghouli, qui souffre d’un pépin physique, pourrait être ménagé pour la seconde sortie à Niamey dans 5 jours. Cela pourrait profiter à Hicham Boudaoui ou Adam Zorgane. Ce sera selon le schéma adopté par le coach. Par ailleurs, on peut noter que les Nigériens sont 3es à une longueur de la tête du quartet « A ». Cela peut les motiver pour poser des problèmes aux Dz et, pourquoi pas, réaliser l’exploit de les accrocher ou s’imposer. Quand on fait la somme de toutes ces incertitudes, on peut penser que cette explication ressemble à un véritable bourbier. Et ce, bien que Riyad Mahrez & Cie semblent avoir une marge de manœuvre technique considérable pour terminer les 90 minutes avec la moisson complète. Néanmoins, c’est le contenu qui sera à suivre avec un grand intérêt. L’EN devra assurer et rassurer les Algériens avec un 30e match sans défaite et un succès au bout. n

La CAF tiendra une AG extraordinaire le 26 novembre au Caire
La Confédération africaine de football (CAF) tiendra une assemblée générale extraordinaire (AGE) le 26 novembre au Caire (Egypte), a annoncé l’instance continentale hier sur son site officiel. La 13e assemblée générale extraordinaire, qui sera organisée sous la présidence du Sud-Africain Patrice Motsepe, « discutera de divers sujets relatifs aux instances dirigeantes du football africain. L’ordre du jour sera communiqué en temps voulu », précise la même source. Cette AG extraordinaire interviendra à l’issue des deux dernières journées du 2e tour des éliminatoires de la Coupe du monde 2022 au Qatar.