Djamel Belmadi a débuté le stage de la sélection algérienne de football, hier, avec un effectif réduit dans la perspective de préparer le prochain déplacement des Verts à Lomé pour disputer leur match contre le Togo, pour le compte de la 5e journée du Groupe « D » des qualifications à la CAN 2019.

Des joueurs retardataires, dont les deux nouveaux convoqués parmi les locaux Chita et Meziane, seront au centre technique de Sidi Moussa aujourd’hui pour compléter l’effectif des Verts. Un retard qui s’explique par le fait que les deux joueurs de l’USM Alger ont disputé hier soir leur match de championnat en déplacement à Oran face au MCO. Ainsi donc, le sélectionneur des Verts pourrait compter sur l’ensemble de ses joueurs pour bien préparer ce déplacement qui s’annonce périlleux et difficile à négocier devant une équipe togolaise déterminée à gagner à domicile. D’ailleurs, il est important de rappeler que la sélection algérienne reste sur une défaite concédée le 6 octobre dernier à Cotonou face au Bénin (1-0). C’est ainsi que les Verts occupent le fauteuil de leader en compagnie du Bénin avec 7 points chacun, devant le Togo (5 points), alors que la Gambie ferme la marche avec 2 points. Cette situation montre bien que les Verts n’auront qu’une seule alternative pour assurer leur qualification à la phase finale de cette CAN 2019 : gagner ce match en déplacement face au Togo.
Quelques inquiétudes
Le sélectionneur national a convoqué 25 joueurs pour ce match avec deux nouvelles « têtes » Chita et Meziane (USM Alger). Belmadi abordera ce match en déplacement sans cinq titulaires qui étaient présents lors du dernier match face au Bénin. Il s’agit d’Aissa Mandi, qui est sous le coup d’une suspension pour cumul de cartons, ainsi que d’autres éléments non convoqués par le coach national. Il s’agit de Belfodil, Bentaleb, Ghezzal et Guedioura. Ceci sans oublier Derfelou qui avait remplacé Slimani durant cette période de la double confrontation contre les Beninois. Si pour ces absents non convoqués, Belmadi a fait le choix de leurs « remplaçants », il n’en demeure pas moins qu’il y a quelques inquiétudes à propos des joueurs convoqués et qui ne sont pas au summum de leur forme. Il s’agit du gardien de but Raïs M’bolhi, Slimani et Farès qui reviennent de blessure, alors que Benzia, qui vient d’être libéré par sa direction, a été repêché par son coach dimanche dernier. Ces joueurs manquent de temps de jeu et ne sont surtout pas au niveau physique qu’exige ce match en déplacement avec le gros enjeu d’une option sérieuse de qualification à une phase finale de la CAN. Le staff technique national dispose de cinq jours pour préparer ce match du Togo. Les Verts se prépareront à Sidi Moussa jusqu’à vendredi prochain où ils s’envoleront en direction de Lomé à bord d’un vol spécial. Les Verts effectueront un seul et unique entraînement à Lomé, sur la pelouse du stade Municipal, samedi à l’heure du match, soit la veille de la rencontre. Le pari au Togo repose, pour Belmadi qui a gardé une certaine ossature, de trouver le juste milieu qui donnera l’impulsion et assurera un bon résultat dimanche prochain.