L’équipe nationale des locaux (A’), drivée par Ludovic Batelli, essayera de réussir un bon résultat face à son homologue marocaine ce soir à 19h15. Le derby maghrébin, comptant pour le 1er tour « aller » des éliminatoires du Championnat d’Afrique des nations (CHAN) 2020 prévue au Cameroun, se déroulera au stade Mustapha Tchaker de Blida. Compte-tenu de la qualité du statut de l’adversaire, qui est détenteur du titre et la préparation en catastrophe de notre sélection, la mission ne s’annonce absolument pas facile.

Ludovic Batelli ne s’en cache pas. Et ce n’est pas de l’intox. «Aujourd’hui le favori c’est le Maroc et non pas l’Algérie, il faut se le dire. Même si tout le monde a envie que l’Algérie gagne», a noté le technicien français jeudi en conférence de presse d’avant-match. En sursis après avoir failli à qualifier les U23 à la CAN 2019 de la catégorie, Batelli pourrait être éjecté de l’organigramme des sélections nationales en cas de contreperformance sur les deux rencontres face aux voisins. Pour lui, « Les belles histoires c’est quand le petit arrive à battre le gros. C’est un peu le système de la Coupe, on va se mettre dans la peau du petit, mais on va se donner toutes les chances d’y arriver ». Après le sacre de l’EN en Coupe d’Afrique des nations 2019 en Egypte, le plafond des exigences a été haussé. Sur ce plan, l’entraîneur de 56 ans pense qu’ « il ne faut pas faire un copier/coller entre les joueurs de l’équipe nationale A et les locaux parce que ce sont des profils de joueurs différents. Chez les A, les joueurs jouent à l’étranger et ils ont acquis une autre expérience et ont une autre culture de jeu et une autre façon de jouer.»

L’invincibilité des « A » en jeu
Outre le billet pour le prochain tournoi dédié aux joueurs évoluant sur le continent, l’enjeu de cette empoignade sera aussi de préserver la série d’invincibilité de 14 rencontres réussie par les « Fennecs » depuis le revers concédé face au Bénin à Cotonou. En effet, la FIFA considère les résultats des matchs des A’ comme faisant partie de ceux de la sélection principale. C’est pour dire qu’il faudra assumer ce relais afin que Riyad Mahrez et consorts ne soient pas handicapés dans le classement de l’instance universel et ne voient pas leur chaîne brisée. Eux qui ont pu se hisser à la 38e place pour devenir la deuxième meilleure sélection africaine après la Tunisie.
Nos locaux semblent conscients de l’enjeu : « Il faut marquer et éviter d’encaisser des buts à domicile. Nous sommes décidés à réussir un bon résultat pour bien préparer le match retour qui aura lieu dans un mois », a déclaré Sofiane Bendebka, sociétaire du MC Alger. Niveau effectif, Batelli aura 24 joueurs à son service. Le portier Boukhlefaya et le milieu de terrain Rebai ont dû déclarer forfait à cause de blessures. Ils ont été remplacés par Moussaoui et Koudri dans l’ordre.
Côté « Lions de l’Atlas », il y aura l’absence remarquable d’Ayoub El-Kaâbi. Ce dernier n’est autre que le meilleur baroudeur et meilleur joueur de la défunte édition qu’avait accueillie le Royaume chérifien il ya  deux ans. In fine, notons que cette explication sera dirigée par le Botswanais Joshoa Bondo. Il sera assisté par Arsinio Maringola (Mozambique) et Souru Phatsoane (Lesotho). La seconde manche est programmée pour le 18 octobre prochain.