En décembre dernier, lorsque Madjid Bougherra, sélectionneur de l’équipe nationale A’, avait communiqué la liste pour la Coupe Arabe FIFA 2021, il n’y était pas. Et c’était pour le moins frustrant pour Mohamed Benyettou qui semblait avoir toutes les qualités requises pour être convoqué. Quelques mois plus tard, et au prix d’abnégation et de patience, il est attendu dans la liste finale de la sélection A drivée par Djamel Belmadi. Un vrai aboutissement pour un avant-centre qui devrait faire mieux que dépanner lors de la double-confrontation entre l’Algérie et le Cameroun (25 et 29 mars prochains).

Par Mohamed Touileb
Devant, l’EN a du mal. Pour remédier à la panne offensive de l’EN, le sélectionneur devrait injecter du sang neuf. L’alternative de Belmadi ne serait autre que Mohamed Benyettou qui joue à Al-Wakrah SC (Qatar Stars League). Cela ne constituera pas une surprise compte tenu des performances de l’ancien sociétaire de l’ES Sétif. Aussi, on peut noter sa présence, à maintes reprises, dans la liste élargie du driver des « Verts ».

Il a toujours cru en l’équité de Belmadi
Depuis plus d’un an et demi, le fer de lance attend son heure. D’ailleurs, dans une interview, accordée en décembre 2020 au quotidien sportif spécialisé « Le Buteur », Benyettou avait reconnu qu’« à l’annonce de chaque stage de l’équipe nationale, j’attends la liste de Belmadi avec impatience. Je travaille dur pour tenter de convaincre le coach. Je me dis toujours que l’entraîneur national est juste et ne lèsera personne donc s’il juge que je peux apporter un plus, il me fera appel, je n’abandonne jamais. À moi de marquer plus de buts pour espérer figurer dans la liste du coach ». Présentement, les performances de l’enfant de Mohammadia (Mascara) et les récentes circonstances d’« El-Khadra » qui reste sur une véritable contre-performance à la CAN-2021 auraient fini par persuader Belmadi de l’appeler. L’autre paramètre qui a joué en la faveur de Benyettou, auteur de 17 buts et 5 passes décisives en 25 rencontres en club depuis l’entame de la saison, est certainement son profil qui ressemble grandement à celui de Baghdad Bounedjah.

Une juste récompense
Ce dernier a cruellement baissé dans son rendement footballistique depuis un moment. En effet, Bounedjah est resté muet lors de ses 6 dernières sélections. Par conséquent, la disponibilité de quelqu’un qui a ses caractéristiques, en la personne de Benyettou, permettra à Belmadi de préserver son schéma de jeu en injectant du sang neuf. En outre, sachant qu’Andy Delort a zéro chance de réhabilitation, on voit mal qui d’autre que le pensionnaire d’Al-Wakrah SC pourrait débarquer à la pointe de l’attaque des champions d’Afrique 2019. Le fait qu’il soit galvanisé et surmotivé pourrait servir la sélection contre le Cameroun. On ne va pas aller jusqu’à dire qu’il sera titulaire. Mais son physique imposant et sa finition pourraient peser. Tous ces éléments réunis rendent son arrivée parmi les « Guerriers du Désert » une juste récompense. n