Deux jours après avoir dominé l’Ouganda (2-0) et pris les points de la partie pour se poser aux commandes du groupe ‘’F‘’, l’équipe nationale s’est envolée dans la matinée d’hier vers Dar Es Salem pour y retrouver la Tanzanie pour la deuxième journée des éliminatoires de la CAN-2023 prévue en Côte d’Ivoire. Les « Verts » ont voyagé au complet même si Hicham Boudaoui est incertain pour cette sortie comme l’a noté Djamel Belmadi.

Par Mohamed Touileb
Quatre jours avec l’obligation de faire un long déplacement, il faut dire que c’est toujours compliqué d’enchaîner dans ce cas. Et Belmadi l’a bien relevé avant de monter dans l’avion vers la capitale tanzanienne hier. « Quand il y a deux matches rapprochés comme ça, le plus important, c’est de bien récupérer. On s’est attelé à ça », a-t-il indiqué.

Récupérer pour bien s’exprimer
La récupération sera la clé pour pouvoir réaliser une bonne performance demain contre les « Taifa Stars ». Et la dernière fois que les « Verts » ont joué en terre tanzanienne, ça n’a pas été facile. « On se réfère à leur dernier match qu’ils ont joué contre le Niger, il y a deux jours de cela. Rien de surprenant, on connaît cette équipe-là. On a pu les jouer en 2019. Bon, il y a eu une évolution de l’équipe, mais dans l’ensemble l’ossature est toujours là. On a aussi comme expérience, un match sous l’ère de Gourcuff, un déplacement difficile en Tanzanie (Tanzanie 2-2 Algérie en 2017 lors des éliminatoires de la CDM 2018, ndlr). On s’appuie là-dessus. Surtout, sur l’idée de quel genre d’équipe on peut avoir, quelle atmosphère », retrace le coach des « Fennecs ». Pour cette sortie, les camarades de Youcef Belaïli, remarquable samedi face aux Ougandais, se produiront au Benjamin Mkapa National Stadium. « Ils ont un très beau stade, sûrement qu’il sera au complet. Ça fera un beau match à l’extérieur », c’est ce à quoi s’attend Belmadi. Toutefois, il faudra s’arrêter sur l’état de la pelouse lors de l’entraînement de reconnaissance prévu aujourd’hui. Maintes fois, le coach d’« El-Khadra » craignait la qualité de l’ère de jeu en Afrique.

Boudaoui quasi- forfait, l’amical contre l’Iran casé

Par ailleurs, tout l’effectif était du voyage hier. Le seul doute concerne le milieu de terrain Hicham Boudaoui qui se remet d’une blessure. « À part Hicham, tout le monde est apte. Boudaoui s’est blessé la veille du match. D’ailleurs, c’était prévu qu’il démarre contre l’Ouganda. Apparemment, plus de peur que de mal pour lui. Nous avons fait les examens nécessaires, mais je ne sais pas s’il peut prétendre contre la Tanzanie, ce serait peut-être trop juste », annonce Belmadi.
En tout cas, dans le milieu de terrain, les solutions sont nombreuses avec les Kadri, Bennacer, Zerrouki, Zorgan. L’éventuel forfait du sociétaire de l’OGC Nice sera facile à combler. L’idée est de confirmer le succès de samedi en réception de l’Ouganda et conforter la première place de la poule afin de se faciliter la campagne de qualification et acter la présence à la CAN-2023 le plus tôt possible. Après cette seconde sortie dans les « qualifiers », l’Algérie ira à Doha (Qatar) pour donner la réplique à l’Iran le 12 du mois en cours. n