L’équipe nationale tentera d’engranger d’autres points et de la confiance aujourd’hui en affrontant
la Tanzanie à partir de 17h. Ce duel comptera pour la 2e journée des éliminatoires de la CAN-2023 et se tiendra au Benjamin Mkapa National Stadium à Dar Es Salam. L’objectif pour les « Verts » sera de ne pas revenir bredouille à Alger. L’idéal sera de ramener les trois points.

Par Mohamed Touileb
La fraicheur physique sera certainement déterminante pour cette seconde sortie dans la campagne de qualification pour la prochaine messe continentale qu’abritera la Côte d’Ivoire dans une année. Et cela n’a pas échappé à Djamel Belmadi, sélectionneur national. Ce dernier n’a pas manqué de souligner que « quand il y a deux matches rapprochés comme ça, le plus important, c’est de bien récupérer. On s’est attelé à ça ».
La méfiance de Belmadi
En fin de saison, les organismes peuvent grandement souffrir. Surtout après un long voyage. Ajouté à cela le fait de devoir jouer en fin d‘après-midi dans un climat relativement chaud. Le danger n’est jamais loin pour les « Fennecs » qui donneront la réplique à une Tanzanie de laquelle Belmadi semble se méfier. « Il y a une évolution dans le football africain avec de belles infrastructures ce qui a conduit à de bons résultats des équipes comme la Tanzanie qui a énormément évolué, tout en gardant l’ossature générale du groupe », a estimé le premier responsable de la barre technique d’ « El-Khadra ».
En effet, la dernière fois que les Algériens s’étaient produits à Dar Es Salam, c’était le 14 novembre 2015 avec un nul (2-2) sous la houlette de Christian Gourcuff. Après avoir été menée au score, l’EN a réussi à niveler la marque grâce à Islam Slimani, toujours en activité, qui a claqué un doublé pour sauver les siens alors qu’ils étaient mal-embarqués.

Deux derniers matchs face à la Tanzanie : L’Algérie reste sur un 10-0
Après ce match, il y a eu la rencontre à la CAN-2019 sous les ordres de Belmadi et le large succès 3-0 avec une équipe largement remaniée. « On a pu les jouer en 2019. Bon, il y a eu une évolution de l’équipe, mais dans l’ensemble l’ossature est toujours là. On a aussi comme expérience, un match sous l’ère de Gourcuff, un déplacement difficile en Tanzanie (Tanzanie 2-2 Algérie en 2015 lors des éliminatoires de la CDM 2018, ndlr). On s’appuie là-dessus. Surtout, sur l’idée de quel genre d’équipe on peut avoir, quelle atmosphère. Ils ont un très beau stade, sûrement qu’il sera au complet. Ça fera un beau match à l’extérieur », note Belmadi.
Dans l’ensemble, il y a eu 8 confrontations officielles entre les « Guerriers du Désert » et les « Taifas Stars ». L’Algérie ne s’est inclinée qu’une seule fois. C’était lors des éliminatoires de la CAN 1996 avec un revers 2 buts à 1. Pour le reste, il y a eu 4 victoires en faveurs des Dz contre 3 nuls pour 21 buts marqués et 9 encaissés.
Il faut noter qu’avant les deux derniers cartons (7-0 et 3-0) sous les ordres de Gourcuff et Belmadi, les Tanzaniens ont toujours pu trouver la faille face aux Algériens. La méfiance est de mise. Surtout pour une défense en reconstruction avec la charnière Mandi-Touba qui aura, tout de même, donné satisfaction samedi dernier contre l’Ouganda (succès 2-0). n