Si l’équipe nationale est fixée sur la date de ses deux prochaines sorties dans les éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations 2021, le lieu de la réception du Botswana (29 mars) n’est pas définitif. En effet, le nouveau variant du Coronavirus s’est propagé dans le pays de l’adversaire de l’EN. A partir de là, les Botswanais ne devraient pas être autorisés à rallier Alger.

Le retour des « Fennecs » à Mustapha-Tchaker (Blida) ne devrait, selon toute vraisemblance, pas se faire pour ce mois-ci. La situation sanitaire ne permettrait pas de recevoir le Botswana dans le jardin fétiche où la sélection n’a jamais perdu auparavant en 37 rencontres (31 victoire pour 6 nuls) dont la dernière face à la Zambie, qu’elle affrontera le 25 du mois en cours, le 14 novembre 2019. Un duel ponctué par un carton 5 buts à 0 en faveur des camarades de Youcef Belaïli. C’était pour le compte de la 1ère journée des qualifications pour la CAN-2021.
Après 4 rounds dans cette campagne, « El-Khadra » est assurée de participer au tournoi continental prévu au Cameroun du 15 janvier au 28 février 2022. La messe a été décalée d’une année en raison du Coronavirus qui a chamboulé le calendrier de la CAF. Désormais, la virulence de la COVID-2019 perturbe même la domiciliation de certaines rencontres. Celle de l’Algérie face au Botswana, qu’elle a battu (0-1) lors de la 2e journée des « qualifiers », est concernée par ces turbulences.

La FAF cherche déjà une alternative
Ayant des frontières avec l’Afrique du Sud, où le nouveau variant de la pandémie a fait des dégâts, le Botswana a enregistré des cas de contamination à forte échelle. Ce qui la place désormais sur la « blacklist » des pays avec lesquels les vols sont suspendus. Ainsi, tout avion en provenance du Botswana n’est pas autorisé à atterrir sur le sol algérien. Ce qui veut dire que, sauf amélioration considérable des données santé (ce qui reste peu probable), la sélection coachée par l’Algérien Adel Amrouche, n’aura pas le OK pour atterrir à Alger.
A partir de là, la Fédération algérienne de football (FAF), doit déjà prendre ses dispositions pour trouver un autre pays pour organiser cette partie qui sera, fort heureusement, anecdotique puisque les « Verts » ont déjà assuré leur qualification pour le rendez-vous africain. Leaders avec 10 points de pris en 4 tests, Riyad Mahrez & cie sont assurés de finir, au pire, parmi les deux premiers de la poule « H ».
Néanmoins, les deux sorties à venir seront deux grands castings aux yeux de Djamel Belmadi. Ce dernier, compte en profiter pour tester « les joueurs qui n’ont pas eu beaucoup de temps de jeu auparavant.» Aussi, il y aurait de nouvelles têtes chez les « Guerriers du Désert » à l’instar du milieu de terrain Ramiz Zerrouki qui évolue chez le FC Twente (Eredivisie/Pays-Bas).