L’acte I entre l’Algérie et le Zimbabwe, prévu le 12 novembre et comptant pour la 3e journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations 2021, n’est, pour l’instant, pas certain de se tenir. En effet, la Fédération zimbabwéenne de football (ZIFA) a laissé croire qu’elle rencontre des soucis financiers pour se rendre en Algérie. Ainsi, son homologue algérienne (FAF) pourrait peut-être proposer de prendre en charge le déplacement des « Warriors » et, au passage, exiger que la double confrontation se tienne sur notre sol.

Cela évitera certainement un voyage éprouvant pour les « Fennecs » qui risquent fortement d’être contraints de se produire durant un après-midi et dans un climat pesant pour les organismes à Harare 4 jours après le match « aller ». Pour cela, il faudra « profiter » des doutes qui entourent le déplacement des Zimbabwéens en Algérie car la ZIFA devrait « débourser plus de 200.000 dollars pour le match à l’extérieur, puisque l’équipe utilisera un avion affrété du fait qu’il n’y a pas de vols directs vers Alger. L’offre la moins chère reçue à ce jour s’élève à 152.000 USD », selon des informations. La facture est onéreuse et Philemon Machana, vice-président par intérim de ladite instance, note que la « la situation est très difficile car il n’y a pas de vols vers l’Algérie » en révélant que « l’option que nous avons est d’affréter un avion, mais là encore, c’est une route coûteuse car le devis le moins cher pour un avion de 40 places est de 152.000 dollars (…)Nous explorons donc les options d’un avion plus grand car il y a environ 20 étudiants qui sont actuellement en Algérie et qui veulent rentrer chez eux.»

Une dérogation de la CAF ?
En d’autres termes: à moins de deux semaines du rendez-vous face aux Verts, la ZIFA n’a pas tout ficelé sur le plan organisationnel. Et ce, même si la liste des joueurs retenus pour cette explication contre les Champions d’Afrique a été établie. Machana recherche des partenaires pour amortir la facture de ce périple. « Nous pourrons avoir des partenaires comme le gouvernement et les parents de ces enfants à bord pour aider à subventionner le voyage. C’est vraiment difficile, mais nous avons l’obligation d’accomplir le projet et nous devons trouver un moyen pour y arriver », a-t-il lâché.
A partir de là, la FAF est devant une belle occasion pour négocier un deal qui consiste à aider la ZIFA à venir en Algérie tout en exigeant que les deux duels se tiennent sur le même lieu. La Confédération africaine de football (CAF), en raison de la situation sanitaire et la limitation des déplacements, pourrait accorder une dérogation pour cela afin d’éviter de fausser les calculs dans la poule « H » et assurer la tenue de l’explication. Surtout que le Zimbabwe est dans le coup pour décrocher un ticket pour la messe africaine puisqu’il occupe la 2e place avec 4 unités. Derrière on retrouve le Botswana (1 point) et la Zambie avec un compteur vide alors que Ismaël Bennacer & cie dominent le quartet avec 6 points glanés sur 6 possibles. n