Les modalités de publicité des candidatures aux élections ont été rendues publiques par un décret exécutif publié dans le dernier numéro du Journal officiel. Le décret exécutif  n°16-338 du 19 décembre 2016 stipule dans son article 2 qu’outre les autres modalités de publicité, prévues par la loi organique n° 16-10 du 25 août 2016, les candidats peuvent recourir, à leur frais, à la publicité de leurs candidatures par voie d’affichage et par moyens écrits ou électroniques.
Des sites sont réservés à cet effet, le jour, de sept heures à vingt heures, à l’initiative des candidats. Selon l’article 4 de ce décret, le nombre maximum de sites réservés à l’affichage électoral est fixé à quinze sites pour les communes dont le nombre d’habitants est égal ou inférieur à 20 000 habitants, de vingt sites pour les communes de 20 001 habitants à 40 000 habitants et de 30 sites pour les communes de 40 001 habitants à 100 000 habitants. Le nombre de 35 sites est fixé, par ailleurs, pour les communes composées de 100 001 habitants à 180 000 habitants. Sur ce dernier point, il est noté l’ajout de 2 sites supplémentaires pour chaque tranche de 10 000 habitants pour les communes de plus de 180 000 habitants.
Les emplacements réservés à chaque candidat ou liste de candidats relèvent des prérogatives de la Haute instance indépendante de surveillance des élections (HISE) au niveau de la wilaya, quinze jours avant la date d’ouverture de la campagne électorale. Aussi, la désignation, à l’intérieur de chacun des sites, des emplacements réservés à chaque candidat ou liste de candidats se fait sur la base de la répartition arrêtée par la HISE au niveau de la wilaya et ce, huit jours avant la date d’ouverture de la campagne électorale. La désignation des sites relève des attributions du président d’APC. Dans le même sillage, il est souligné, à ce propos, que les emplacements réservés à chaque candidat ou liste de candidats, au niveau des représentations diplomatiques ou consulaires, sont répartis par la HISE. Par ailleurs, il est précisé que les modalités de la diffusion de brochures et plis constituent un mode de publicité électorale par voie de support écrit pour les candidats aux élections.
«Les moyens électroniques modernes peuvent également être utilisés pour la publicité des candidatures, conformément à la législation et à la réglementation en vigueur», souligne le décret dans son article 7, précisant,  à l’occasion, que la responsabilité, de la publicité des candidatures, quels que soient les moyens utilisés, incombe aux candidats.