La guéguerre entamée depuis le divorce de Nordine Aït Hamouda de son ancien parti, le RCD, se déplace sur le terrain de la compétition électorale. La liste que présentera le fils du colonel Amirouche aura de quoi faire ombrage à celle de l’ancienne formation politique dans laquelle il a milité depuis sa création.

Du moins, en théorie. Un véritable travail de siphonage a été opéré par l’ex-député du RCD qui a provoqué un appel d’air dans les rangs des cadres et élus de son ancien parti au profit de la liste de candidats qu’il conduira lors des législatives du mois de mai prochain. Celui qui se dit avoir été l’ami de trente ans de Saïd Sadi, Nordine Aït Hamouda, en l’occurrence, se présentera avec ses colistiers tout auréolé de sa notoriété d’ex-transfuge du parti dont il était l’un des porte-voix les plus emblématiques, comme il ne manquera pas de se prévaloir de sa nouvelle casquette de représentant de la société civile, en tant que président de la fondation qui porte le nom de son père, le colonel Amirouche, qualité et prestige qui lui valent d’être couru par beaucoup de monde. A commencer par nombre d’anciens cadres et élus du RCD d’avec lequel beaucoup ont divorcé. Beaucoup de noms de militants au long cours qui faisaient la force de frappe du parti de Mohcine Bellabès sur le plan local n’ont pas manqué de s’afficher aux côtés de Nordine Aït Hamouda, en animant les structures de la fondation qui porte le nom du chef de la Wilaya III historique. Selon des confidences recueillies par Reporters, on parle de l’ex-président de l’APW de Tizi Ouzou durant la mandature précédente, Mahfoud Bellabès qui n’est autre qu’un proche parent de l’actuel président du RCD pour figurer sur la liste de candidats pour les législatives que conduira Nordine Amirouche. Liste sur laquelle se retrouveraient d’ex-élus (APN, APW et APC) du RCD comme Arezki Aider, ex-député de l’émigration, Mohamed Malki et Ahmed Ben Amara (APC de Tizi Ouzou), Dr Hadj Saïd, gynécologue, et ex-élu APW ayant déjà assumé les charges de chef de bureau régional du parti à Tizi Ouzou. Il y aura, probablement, Lounis Hocine, ex-P/APC de Larbaa Nath Irathen, ainsi que d’autres noms connus qui ne manqueront d’apparaître au grand jour, une fois que sera dévoilée la fameuse liste de candidats au profit de laquelle des proches et des membres de la Fondation colonel Amirouche s’attèlent à recueillir des parrainages de citoyens.