Les Nations Unies ont salué la mobilisation des Centrafricains qui se sont rendus dimanche aux urnes pour choisir leur chef d’Etat et les 140 députés, en dépit des menaces proférées par certains groupes armés. Dans le lycée Barthélemy Boganda du 4ème arrondissement de Bangui transformé en bureau de vote, hommes et femmes font patiemment la queue pour remplir leur devoir civique, rapporte l’ONU sur son site officiel. Des Casques bleus rwandais de la Mission des Nations Unies en Centrafrique (MINUSCA) «sont aux abords du lycée pour sécuriser le scrutin». Un peu plus tôt dans la journée, le président sortant Faustin Archange Touadéra «est venu dans ce bureau pour voter», selon la même source. Dans le 7e arrondissement de Bangui, l’ambiance est également paisible à l’école Jean Collomb. Dans ce bureau de vote du quartier Ngaragba, de nombreux électeurs sont au rendez-vous. C’est dans ce même arrondissement, que l’unique femme candidate à l’élection présidentielle, Catherine Samba Panza, a voté dimanche matin dans sa circonscription. «C’est un grand jour qui s’inscrit dans la longue lutte de démocratisation et du retour à l’ordre constitutionnel», a déclaré l’ancienne maire de Bangui (2013-2014) et ancienne présidente de la transition du pays (2014-2016) dans des propos rapportés par la MINUSCA sur Twitter.
Des équipes d’observation électorales de la MINUSCA et de l’équipe-pays des Nations Unies en RCA se sont déployées dans différents centres de vote de la capitale Bangui. Elles sont chargées de collecter des informations en temps réel sur le déroulement des opérations de vote. Les équipes de la MINUSCA ont pu noter un déroulement normal du scrutin dans d’autres bureaux de vote de la capitale, notamment à la mairie de Bangui (1er arrondissement) où s’est rendue la Représentante spéciale adjointe du Secrétaire général de l’ONU en RCA, Denis Brown. «Nous sommes très émus de voir l’affluence de la population. Les électeurs sont ici pour exprimer leur désir de voter, de choisir ceux qui vont les représenter. C’est très discipliné, calme, mais surtout déterminé», a dit Mme Brown qui a aussi fait le tour de quelques bureaux de vote dans les 2e, 4e, et 7e arrondissements. Pour le chef des opérations de paix de l’ONU, Jean-Pierre Lacroix, ce dimanche est une «journée importante»pour les Centrafricain(e)s qui feront un pas décisif vers paix la et la stabilité » lors de ces élections. La Force et la Police MINUSCA sont également déployées dans les différentes préfectures du pays, aux côtés des forces armées et de sécurité intérieure centrafricaines pour s’assurer du bon déroulement du scrutin face aux possibles perturbations de groupes armés, selon le Site de l’ONU. «Les Casques bleus de la MINUSCA ont soutenu le processus dès le début pour encourager des élections pacifiques, crédibles et inclusives», a rappelé M. Lacroix sur Twitter. A la mi-journée, la MINUSCA a pu constater une situation sécuritaire très calme à Paoua, dans le nord-ouest de la RCA. «La population est sortie massivement pour exercer son devoir civique dans différents centres de vote de la ville», a dit la mission onusienne sur Twitter. n