Le 3 mars est le dernier délai de dépôt des dossiers pour les prétendants à l’élection présidentielle du 18 avril prochain. C’est ce qu’a indiqué avant-hier le Conseil constitutionnel dans un communiqué, qui rappelle la réglementation en vigueur.
Cette dernière stipule en effet que « la déclaration de candidature est déposée, au plus tard, dans les 45 jours qui suivent la publication du décret présidentiel portant convocation du corps électoral ». Sur la base de cette réglementation,
« le dernier délai de dépôt des dossiers de candidature pour l’élection du président de la République est fixé au 3 mars 2019 à minuit », a précisé le Conseil constitutionnel.
Ils sont en effet près de 100 prétendants à avoir retiré, jusqu’à jeudi dernier, les formulaires de candidature à l’élection présidentielle, a indiqué le ministère de l’intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du Territoire.
94 lettres d’intention de candidature ont été déposées au ministère, soit 12 émanant de présidents de partis politiques et 82 de prétendants indépendants, a précisé la même source.
Parmi les postulants à la magistrature suprême qui ont retiré les formulaires de candidatures figurent notamment Belaid Abdelaziz du Front El-Moustakbel, Ali Benflis du parti Talaie El Hourriyet, Guerras Fethi du Mouvement démocratique et social (MDS), Ali Faouzi Rebaine du parti Ahd 54, Abdelkader Bengrina du Mouvement El Binaâ…N. B.