Comme attendu, le candidat tête de liste du Front des forces socialistes (FFS), M. Haddadou M’henni, a été élu président de l’Assemblée populaire de wilaya (APW) de Béjaïa, à l’issue d’une opération de vote à bulletins secrets, tenue, hier, à la salle des congrès de la wilaya.

Le tout nouveau P/APW de Béjaïa a, en effet, raflé la majorité écrasante des voix exprimées, à savoir : 37 pour, 6 bulletins nuls et zéro voix contre. Le scrutin s’est déroulé en présence du wali de Béjaïa, M. Mohamed Hattab, qui a tenu à féliciter l’heureux élu du FFS à la tête de l’instance délibérante de la wilaya.
Outre les 43 élus que compte cette assemblée, des parlementaires, des élus locaux, des directeurs d’exécutifs, des cadres et militants politiques, ainsi que des citoyens lambda, ont tenu à assister à cette cérémonie d’installation du nouveau président de l’APW de Béjaïa.
«Nous avons décidé, en notre âme et conscience, de voter en faveur du candidat issu de la liste majoritaire, afin d’exprimer notre respect au jeu démocratique et surtout à la volonté populaire qui a choisi le FFS. En outre, notre geste dénote notre volonté et notre détermination à travailler avec cette majorité dans l’intérêt de la population de la région», nous a confié à l’issue de cette élection, M. Labdouci Mohamed, président du bureau régional du RCD à Béjaïa.
De son côté, le nouveau P/APW de Béjaïa a tenu à remercier l’ensemble des citoyens et des élus qui ont placé leur confiance en lui, tout en se disant «conscient de la lourde responsabilité dont je suis chargé». Car, soutient-il, beaucoup de chantiers attendent la nouvelle assemblée. «Pour cela, je suis prêt à travailler dans la collégialité et la transparence, et ce, dans l’intérêt de la population de notre région», a-t-il conclu.
Pour rappel, l’APW de Béjaïa compte 43 sièges, dont 21 reviennent au FFS avec 48,84% des voix obtenues, à l’issue du scrutin du 23 novembre dernier. Suivi par le RCD avec 10 sièges (23,26%), le FLN avec 07 sièges (20,93%) et enfin, la liste indépendante dénommée «Construisons Béjaïa», parrainée par le parti UDS (non agréé) de Karim Tabbou avec 05 sièges (07%).