Le président de la Fédération internationale de football (Fifa) l’Italo-suisse Gianni Infantino déclare ne pas vouloir prendre parti lors de la prochaine élection à la tête de la Confédération africaine de football (CAF) prévue le 16 mars prochain à Addis Abeba (Ethiopie).

« C’est ça la démocratie, c’est ça une élection, et ceux qui doivent voter, ils voteront et éliront, et moi-même en tant que président de la Fifa, je serai très heureux de travailler avec le président qui sera élu par le football africain », a déclaré le président de la Fifa lors d’une conférence de presse tenue dimanche en marge de sa visite en Ouganda. Les déclarations de Gianni Infantino interviennent pourtant quelques jours après qu’il eut participé à la rencontre des présidents de fédération d’Afrique australe qui se sont réunis au Zimbabwe malgré l’interdiction de la CAF. Le président sortant et candidat à sa propre succession le Camerounais Issa Hayatou brigue un énième mandat à la tête de la CAF, il aura comme concurrent le président de la Fédération malgache Ahmad Ahmad.n