Par Tahar BOUDJEMAA
Deux jeunes militaires de la wilaya d’El Tarf ont péri dans les incendies qui ont rendu le massif forestier de Tizi et des wilayas limitrophes en cendres. Lors du premier communiqué rendu public par lُ’état-major de la Défense nationale, un seul militaire est décédé. Hier, un second militaire a succombé à ses blessures occasionnées par le feu.
Le premier soldat est originaire de la localité de Touila, commune de Besbès, à l’ouest du chef-lieu de wilaya. Le second est de la commune du Lac-des-Oiseaux, daïra de Bouteldja. Hier les autorités locales, accompagnées d’une foule compacte venue de tous les coins de la wilaya, ont inhumé le chahid Mohamed Nacer, décédé au front à Tizi Ouzou. Les personnes présentes, une rose à la main, n’ont pu contenir leurs larmes. Avant sa mise à terre, une oraison funèbre a été prononcée, rendant un vibrant hommage au chahid du devoir national. L’enterrement a eu lieu aussi en présence de plusieurs compagnons d’armes venus rendre un dernier hommage à leur camarade. Ici à Besbès, une des daïras les plus peuplées, les jeunes rencontrés ne disent que du bien sur lui. C’est un jeune issu d’une famille pauvre ayant subi aussi les affres de la barbarie des années 90. La dépouille mortelle de l’autre jeune Khalil Ajim, de la commune du Lac-des- Oiseaux, victime aussi des incendies, est attendue d’une minute à l’autre.