Les services de la Sûreté de la Daïra de Dréan (El Tarf) ont arrêté, en coordination avec la brigade de recherche et d’intervention (BRI), dix (10) individus repris de justice impliqués dans des affaires de trouble à l’ordre public et saisi plusieurs armes blanches de différents types, a indiqué jeudi un communiqué des services de la Sûreté nationale. Les mis en cause, précise le document, «ont enfreint les mesures de confinement partiel et porté atteinte aux forces publiques lors de l’exercice de leurs fonctions». «Des éléments de la sûreté de la Daïra de Dréan qui patrouillaient les différents quartiers et rues de la ville utilisant des haut-parleurs pour sensibiliser les citoyens quant au respect des mesures du confinement ont été caillassés pendant le confinement, ce qui a nécessité le recours à la force», a fait savoir le communiqué, ajoutant que «cette opération s’est soldées par l’arrestation de 10 personnes, repris de justice pour la plupart, pour violence à l’encontre des éléments de la police lors de l’exercice de leurs fonctions, outre la saisie d’armes blanches de différents types». Après parachèvement de toutes les procédures juridiques, les mis en cause ont été présentés devant les juridictions territorialement compétentes, selon la même source. «Dans la même affaire, les éléments de la brigade de lutte contre la cybercriminalité ont pu identifier et arrêter le principal suspect ayant filmé et diffusé sur les réseaux sociaux des vidéos incitant à la violence contre les éléments de la police qui veillaient au respect des mesures de confinement. Le téléphone mobile utilisé dans la diffusion de ces contenus subversifs a été saisi également», a poursuivi la même source. Le mis en cause a été différé devant les juridictions territorialement compétentes pour «diffamation et incitation à la violence sur les réseaux sociaux».