Agissant sur informations, les éléments de la brigade judiciaire de la sûreté de Bouhadjar ont mis, avant-hier, hors d’état de nuire une bande de malfaiteurs composée de trois éléments. Ces derniers, selon le communiqué de presse rendu public

, sont spécialistes dans la vente des comprimés psychotropes et de drogue. Les mis en cause, originaires de la ville de Annaba, ont été signalés à plusieurs reprises par les citoyens de l’agglomération de Bouhadjar. Par ailleurs, les policiers ont été avisés que ces délinquants, âgés entre vingt et trente ans, sont des repris de justice ayant séjourné à plusieurs reprises en prison. Les policiers de fil en aiguille ont réussi à appréhender les délinquants au moment où ils allaient refiler la marchandise en leur possession à des clients ciblés de la même agglomération. Au moment de leur arrestation sans usage de force, les enquêteurs ont récupéré 29 boîtes de comprimées psychotropes et quelques grammes de drogue. Conduits au commissariat, à la sortie de la ville, en allant de Souk Ahras à El Kala, des procès-verbaux ont été dressés contre les mis en cause. Présentés devant le procureur de la République, ce dernier à la lumière des P-V les a placés en détention provisoire. Selon la même source, cette affaire a été enrôlée pour la prochaine séance qui aura lieu dimanche prochain. Il est à signaler au passage qu’en dépit du renforcement du dispositif sécuritaire, les éléments de la brigade judiciaire sont mis à rude épreuve au niveau de cette contrée, située à quelques encablures de la frontière algéro-tunisienne. Des succès sont enregistrés à leur actif du fait que chaque jour les éléments de police réussissent à neutraliser une bande