La direction de l’éducation a programmé au cours de cette semaine deux réunions dans le but de mettre en place les mécanismes de déroulement de l’examen d’entrée en première année moyenne. Ce premier test aura lieu aujourd’hui avec 8 687 candidats et candidates concernés, soit 4 153 garçons et 4 514 filles représentant les 52,08%. Ces derniers seront dispatchés entre 170 centres à travers les 24 communes. Selon les organisateurs, tous les moyens sont mis en place pour que les épreuves écrites se déroulent dans de bonnes conditions. Le directeur de l’éducation a donné aux chefs de service impliqués des orientations de comportement pendant la durée des épreuves écrites qui ne concernent que les matières essentielles. La secrétaire générale a présidé une réunion des responsables chargés de cette importante mission au niveau du lycée Bouraoui-Larifi-Sadek situé au centre du chef-lieu de wilaya El Tarf. A cette dernière ont été associés les chefs de centre, le responsable de la carte scolaire et sur le plan logistique, les intendants de la direction de l’éducation. Ils ont été sommés de fournir tous les besoins non seulement aux chefs de centre, mais aussi aux jeunes candidats à ce premier examen de fin du cycle primaire. Selon les aveux du directeur de l’Education, le docteur Djilali Azzedine, qui boucle sa cinquième année à la tête de la wilaya d’El Tarf, des dispositions ont été prises en collaboration avec les autres partenaires en matière de restauration des jeunes candidats. Signalons qu’avant 9 heures, ces jeunes seront accueillis avec des bonbons par les surveillants réquisitionnés. Les épreuves se dérouleront au niveau de leurs propres établissements dotés d’équipes médicales composées de médecins et de paramédicaux supervisées par leurs propres directeurs. Les épreuves écrites du BEM et du bac toutes filières confondues auront lieu respectivement du 9 au 11 juin et du 16 au 20 du même mois. n