La direction de la Société de distribution d’électricité et de gaz, dans la wilaya d’El Tarf, a indiqué lors d’une journée de sensibilisation que pas moins de 450 agressions ont été commises sur ses installations pour la période 2018 et 2019.

Ces agressions sont le fait de citoyens, provoquant ainsi plusieurs désagréments mettant à rude épreuve les techniciens et agents de cette direction et privant plusieurs abonnés de ses services. Cette journée a été organisée au niveau de la direction de la distribution de l’électricité et du gaz et à laquelle ont été conviés des journalistes et des correspondants ainsi que de nombreux citoyens. La gestionnaire de cet organisme a sollicité les journalistes pour faire part de ces agressions à travers les colonnes de leurs journaux afin de pouvoir minimiser les dégâts dont le citoyen est souvent pénalisé à cause de gestes irresponsables de plusieurs de ses abonnés. Aussi, il est à souligner les présidents des Assemblées populaires communales (P/APC) de cette wilaya de l’arrière-pays ainsi que l’ensemble des partenaires concernés (divisionnaires, directeurs de l’exécutif, juristes) ont assisté à cette rencontre qui est d’un intérêt certain. Le directeur a sommé les présents à conjuguer leurs efforts afin de préserver les équipements. Il a par ailleurs fait savoir que les désagréments plusieurs fois enregistrés ont pour origine parfois ces agressions et d’autres facteurs souvent indépendants de la direction qui est toujours à l’écoute des abonnés pour mieux les servir. Le directeur a en outre indiqué que les agressions sur ces équipements sont des dangers pouvant nuire aux agresseurs, citant lors de cette rencontre plusieurs cas puisés du vécu quotidien, telle que l’électrocution… Pour assurer une amélioration dans les différents services, le directeur de la SDE a annoncé que la wilaya a bénéficié d’une importante enveloppe qui se chiffre à 900 milliards de dinars. Enfin, il a relevé que ces dégâts causant un lourd préjudice à la direction ont porté sur 110 km et 147 autres cas d’agression de 1,825 km de réseaux de distribution de gaz à travers l’ensemble des 24 communes de la wilaya d’El Tarf, équivalent à une perte sèche de 370 millions de dinars ayant des retombées sur la gestion de l’organisme. Cette rencontre s’est achevée par un débat entre les participants où un doigt accusateur a été pointé vers les élus qui ont permis à certains des constructions illicites qui gênent le bon fonctionnement des services de la SDE et aussi en fermant l’oeil sur les branchements illicites, sources de nombreux dangers. n