Près de trois tonnes de déchets ont été collectes, samedi, dans la wilaya d’El Tarf, dans le cadre de l’opération «ports et barrages bleus», a indiqué le directeur local de la pêche et des ressources halieutiques.

Lancée tôt le matin, au nouveau port d’El Kala, en présence des autorités locales, cette sixième édition a permis de débarrasser les cinq sites retenus, à savoir le nouveau et l’ancien port de pêche d’El Kala, les lacs Oubeira et Tonga et le barrage de Cheffia, d’une importante quantité de détritus et de près de 60 pneus qui leur portent préjudice, a déclaré Abdelhamid Brahmia. Les opérations de nettoyage ont ciblé, a-t-il soutenu, outre les enceintes des bassins et les quais de débarquement, les différentes extrémités des lacs et barrages. Placée sous le slogan, «Ports et barrages bleus : agir ensemble pour une pêche diversifiée et une aquaculture durable », cette nouvelle édition a vu, a-t-on noté, la participation de nombreux services de l’Entreprise de gestion des ports de pêches (EGPP), l’Office national d’assainissement (ONA), le Centre d’enfouissement technique (CET), les Directions des travaux publics et celle de la Jeunesse et des Sports et ceux de la Protection civile auxquels se sont joints plus d’une centaine d’enfants entre éléments des Scouts musulmans algériens (SMA) et des écoliers scolarisés à Boufari Mahra et Réda-Bartam d’El Kala. Signalant la baisse d’une année à l’autre des quantités d’ordures collectées, traduisant le succès des actions de sensibilisation à la préservation et propreté des différents plans d’eau, la même source a rappelé que cette édition vise à développer une pêche «responsable » et une aquaculture «durable » et à valoriser et intégrer des ports et activités de la pêche dans le développement socio-économique local.
Elle vise aussi à encourager tout un chacun à prendre part et à s’impliquer pour mieux lutter contre les différentes formes de pollution dans les ports et les zones de pêche. Cette nouvelle édition a été marquée par des activités et animations ayant trait à l’entretien et la préservation des milieux dans lesquels évoluent les professionnels de la pêche et de l’aquaculture. L’accent a été mis, à cette occasion, sur l’importance de la sensibilisation des citoyens sur l’impact de l’activité humaine sur l’environnement, l’encouragement des opérations qui concourent à l’amélioration de la qualité environnementale des ports de pêche et de plaisance et donc la préservation de l’écosystème marin. Des ateliers de dessin et de jeux éducatifs en rapport avec l’ordre du jour de cette opération ont également été organisés au profit des écoliers pour les encourager à préserver l’environnement.