Les autorités locales ont pris la ferme décision de résoudre d’ici le début de la saison estivale prochaine, le problème d’approvisionnement en eau potable qui se pose avec acuité. Cette décision concerne surtout les zones frontalières qui ne disposent pas encore de réseau de canalisation.

Cette opération, la première du genre, entre dans le cadre du renforcement de l’alimentation en eau potable, selon la direction de wilaya d’hydraulique. Selon la même source, tous les moyens sont mis en œuvre pour toucher le plus de localités des 24 communes de la wilaya dont 8 sont situées sur la bande frontalière. La direction a décidé des travaux pour la concrétisation d’une station de traitement de moyenne importance de mille litres seulement. Ce projet au profit des habitants de la commune Asfour sera finalisé dans moins de huit mois. Il alimentera en eau potable près deux mille âmes. La même source ajoute que plus de six cents millions de dinars ont été consacrés à ce projet pour calmer la colère à répétition des habitants de cette commune enclavée faisant partie de la daïra de Besbes, à l’ouest du chef-lieu de daïra. La direction des ressources en eau compte lancer, un mois au plus tard, une vingtaine d’opérations de réhabilitation de canalisation dont l’eau se perd dans la nature alors que des mechtas de la même commune souffrent d’une mauvaise rationalisation en eau potable. Au niveau de cette commune, les autorités ont relevé une importante déperdition de cette source. Une action sera entreprise afin de récupérer au moins entre 40 et 50% qui se perdent dans la nature causées par les branchements illicites des éleveurs de bétail. La population de cette localité, située à vingt kilomètres du barrage de Bounamoussa, le premier barrage dans la wilaya d’El Tarf dans la commune de Cheffia, daïra de Bouteldja, sera alimentée à partir de ce barrage très important d’une capacité de 165 millions de m3 mais gagné par la vase. Il nécessite un entretien conséquent pour pouvoir atteindre sa réelle capacité. Par ailleurs, on apprend que la commune sera renforcée de quatre autres forages, la wilaya venant à juste titre d’être renforcée par la canalisation Mexa-Hanichet où la DRE a récupéré pas moins de 40 000 mètres cubes d’eau. Vingt-sept forages ont été concrétisés grâce aux efforts déployés par les services de la DRE sur les quarante prévus dans la daïra de Bouteldja, à douze kilomètres du chef-lieu de wilaya. M. Azza a indiqué que tous les projets alloués aussi bien au profit de la daïra de Bouteldja que d’Asfour seront concrétisés dans les délais impartis. Des mises en garde aux bénéficiaires de ces projets de développement ont été adressées récemment.