La commune d’El Tarf a bénéficié d’une enveloppe financière de 380 millions de dinars pour la concrétisation d’une vaste opération d’aménagement urbain au profit de 11 cités, a indiqué jeudi le président de l’assemblée populaire communale, Belaid Bediaf. S’inscrivant dans le cadre des plans communaux de développement (PCD) de l’année 2019, ces projets portent, notamment, sur l’aménagement urbain des artères sises, entre autres, à la cité Labidi Ramdane, la cité des 52 logements, la cité CNEP et celle de Keddache Messaoud qui constitue la principale artère du chef-lieu, a ajouté M. Bediaf. Lancés au mois de juin dernier, ces aménagements seront achevés «avant la fin du mois de novembre prochain», a-t-il encore précisé en signalant que près de 20 km de bitume ont été posés uniquement au chef-lieu. Le maire, qui a également indiqué que d’autres travaux de bitumage viennent d’être entamés à travers différentes cités dont Sidi Belgacem (1,2 km), Aïn Khiar (1,1 km) et Ben Sebti (2,2 km), a souligné que ces opérations s’inscrivent dans le cadre des efforts fédérés dans l’objectif de réhabiliter les routes et l’amélioration du cadre de vie des citoyens. Le programme communal de développement de l’exercice en cours dont elle a bénéficié sur le fonds de garantie et des collectivités locales (FCCL), porte en outre sur le revêtement en gazon naturel de 3 stades de proximité implantés à Aïn Khiar, Guergour et Matroha, a par ailleurs indiqué le même responsable. Le P/APC de la commune d’El Tarf qui a, rappelé, d’autre part, que 1.385 foyers ont bénéficié du raccordement au réseau de distribution de gaz naturel, a fait état du lancement «prochain» de travaux d’alimentation en énergie électrique au niveau des agglomérations rurales dépendant de cette commune qui compte près de 43.000 habitants. Mettant en exergue les efforts consentis par l’Etat en matière de développement local, dédiés à l’amélioration des conditions et du cadre de vie de la population, le maire de la commune d’El Tarf a fait état de la réservation récemment d’un quota de 70 aides à l’habitat rural. Il a également fait état de contraintes rencontrées dans ce domaine en raison du manque d’assiettes foncières destinées à répondre à la demande en aides rurales, estimées à ce jour à 4.225. n