Dans ses nombreux communiqués de presse depuis le début des mesures de sécurité sanitaires, la Directrice de la DSP n’a cessé de mettre en garde la population tarfinoise sur la gravité de la situation. Elle a indiqué à plusieurs reprises que le citoyen doit s’impliquer davantage afin de lutter contre la pandémie qui a ligoté le monde entier car le mal n’est pas encore éradiqué. Elle a, par ailleurs, insisté sur l’organisation de campagnes de sensibilisation au niveau des zones urbaines. Les populations de ces zones, du moins une partie de la population, ne prend pas au sérieux les menaces avérées de cette épidémie qui a fait trembler le monde, en particulier les pays développés, qui ont pourtant tous les moyens de lutte. La directrice a mis en garde le citoyen qui doit aider les institutions ayant mobilisé leur personnel pour venir à bout de cette épidémie. La directrice de la DSP a rappelé que les personnes âgées, chroniques fragiles sont les plus vulnérables face à cette pandémie qui a fait près de trois mille morts et contaminé trois millions environ à travers le monde. Les agents médicaux et paramédicaux se sont engagés corps et âmes pour stopper la propagation a souligné la directrice du DSP. Les efforts ainsi déployés à tous les niveaux ont donné des résultats inattendus. Les foyers de l’épidémie circonscrits dans certaines localités répertoriés dans l’ouest du chef-lieu de wilaya et les cas relevés sont pour la majorité écrasante le fruit amer du manquement aux barrières de sécurité sanitaire. Enfin, le dernier bilan, donné le 11 mai à 22H par la cellule de coordination de la DSP de cette wilaya fait état de deux cas positifs répertoriés dans les localités de Drean et Ben Ammar, daïra de Ben M’hidi, un cas guéri à Drean au niveau de l’hôpital de Besbes. La wilaya d’El Tarf enregistre dans l’ensemble 24 contaminés, 12 guéris, 1 décès, 11 sous soins intensifs (10 à Besbes et 1 à El Kala). n