Les dépouilles des quatre jeunes baigneurs portés disparus, hier vendredi, sur la plage Messida dépendant de la daïra d’El Kala (El Tarf), ont été repêchées samedi, rapporte l’APS en citant le chargé de communication de la direction locale de la Protection civile. Une fois l’alerte de leur disparition donnée, les recherches ont été lancées et se sont poursuivies durant la matinée de samedi par les éléments de la Protection civile qui ont fini par repêcher trois cadavres peu avant 8 heures du matin, a ajouté le lieutenant Seif Eddine Madaci. Il s’agit de trois victimes âgées de 17 ans, a précisé la même source, signalant que la quatrième victime, âgée de 16 ans, a été repêchée aux environs de midi. Arrivés tôt le matin de la wilaya de Tébessa, ces jeunes se sont hasardés à nager dans une mer déchaînée, a déploré la même source, ajoutant qu’un drapeau rouge indiquant que la baignade est interdite n’a pas dissuadé les adolescents dont les dépouilles ont été acheminées vers la morgue de l’hôpital d’El Tarf. Au total, huit baigneurs sont décédés par noyade vendredi sur les plages d’El Tarf, a rappelé le lieutenant Seif Eddine Madaci. Deux victimes, le père et son fils, dont l’identité n’est pas encore déterminée, ont été repêchés sur la plage non gardée de Fertassa, ainsi qu’un jeune homme de 19 ans, dont le corps a été repêché au niveau d’une autre plage non gardée située entre Chatt et Sidi Salem (Annaba). Le corps d’un quinquagénaire, issu de la localité de Dréan, a été quant à lui repêché sur la plage “Les sables d’or” dans la daïra d’El Kala. Le wali d’El Tarf, Harfouche Benarar, le président de l’Assemblée populaire nationale (P/APW) d’El Tarf et des cadres des services de sécurité, se sont rendus à l’hôpital public hospitalier EPH d’El Kala pour présenter leurs condoléances aux familles des quatre jeunes baigneurs. Aussi, des recommandations sur la prudence et le suivi des consignes dispensées par les services de la Protection civile ont été également réitérées par les autorités locales pour préserver la vie des estivants et éviter ces drames.