Le wali de la wilaya d’El Tarf Harchouf Benarrar s’est rendu successivement dans trois daïras. Les localités qu’il a visitées en compagnie de son staff technique ainsi que des autorités locales sont situées dans leur majorité dans les coins les plus reculés du chef lieu de la wilaya. Ce sont des localités abandonnées à leur triste sort, enclavées de surcroît. La première halte a eu lieu à plus de soixante-dix kilomètres du chef lieu de la wilaya El Tarf dans la localité dite Fernane. Le premier responsable a été accueilli par la population de cette contrée vivant des activités agricoles, notamment les céréales, orge, farine et blé. La population a interpellé le wali sur les conditions dans lesquelles elle vit depuis l’Indépendance. Un paysan nous apprend que la localité n’a jamais été visitée par les différents responsables qui se sont succédé sur les destinées de cette wilaya de l’arrière pays. Ses nombreux problèmes, ajoutent-ils, ont été relégués au second plan. Le wali, accompagné du président d’APW et de quelques directeurs exécutifs, a engagé un dialogue franc avec les citoyens qui ont évoqué «le chômage, l’habitat, l’approvisionnement en eau potable». Les écoutant d’une oreille attentive, le wali leur a indiqué que toutes les préoccupations évoquées sont consignées et que des solutions urgentes seront apportées incessamment. Leur parlant dans un langage clair, il a souligné qu’il est venu pour s’enquérir de leur situation en cette période de crise provoquée par la pandémie du coronavirus. S’agissant du manque de certains produits alimentaires notamment semoule, lait et huile, le premier responsable de la wilaya a indiqué que les premiers élans de solidarité arrivent et iront vers les familles nécessiteuses. Il a ajouté que le marché a été renforcé en produits alimentaires, en légumes et fruit. Ensuite, il a visité deux quartiers dans la même commune de Chihani faisant partie de la daïra de Drean. Dans la même journée, il s’est rendu à Asfour dans la daïra de Besbes. Il a tenu le même langage avec les citoyens qui lui ont fait part des nombreuses insuffisances. La délégation conduite par le wali a achevé cette visite par une halte dans la localité de Nadour sur les hauteurs de la commune de Cheffia, daïra de Bouteldja. Des promesses ont été faites aux habitants qui ont pris la parole pour expliquer au wali leur vécu au quotidien. n