Lors de la tenue de la première session de l’APW 2019, un élu RND, en l’occurrence
M. Laâwabdia, actuel président de l’UNPA, a demandé au président d’APW, M. Bouhara, d’éclairer la lanterne des membres sur le fait qu’il jouit de deux fonctions, à savoir président de l’APW et de la Chambre d’agriculture. Il a demandé à M. Bouhara, à la tête de l’APW depuis novembre 2017, d’abandonner une des fonctions pour n’occuper qu’une seule selon les lois républicaines qui ne permettent pas le cumul de fonctions. Cette situation inhabituelle a créé un chahut indescriptible avant que la session ne puisse se tenir. M. Bouhara, président de l’auguste assemblée ne trouvant rien à dire, a lancé à l’élu RND que le sujet n’est pas inscrit à l’ordre du jour de la session. Cette dernière a programmé plusieurs dossiers, notamment une synthèse sur le déroulement des examens de fin d’année, la situation délétère de l’environnement à travers la wilaya, la prochaine rentrée universitaire, la saison estivale, etc. Ainsi, les membres chauffés à blanc sur cette question étaient restés sur leur faim sans qu’ils aient une réponse précise de la part de l’interrogé d’obédience FLN et la session a repris normalement grâce à l’intervention de sages qui compose cette assemblée d’obédience FLN, bien que les élections du mois de novembre avaient donné en ballotage les deux partis siamois RND et FLN.n