Le ministre de l’Agriculture du Développement rural et de la pêche s’est rendu, dans la journée du dimanche 15 juillet vers vingt heures, dans la wilaya d’El Tarf. Il était accompagné d’une forte délégation de son département ministériel et de hauts cadres spécialistes dans le domaine agricole. Cette visite s’inscrit en droite ligne du développement du secteur agricole dans cette wilaya.

Avant d’entamer le programme de sa visite d’une journée qui le conduira jusqu’à l’ouest de la wilaya, le ministre et sa délégation ont honoré une soirée artistique à l’occasion de la célébration de la 3e édition de la Fête de la tomate industrielle. Cette dernière occupe une importante superficie qui est passée jusqu’à 1 100 hectares alors que dans un passé récent elle n’occupait que 8 000 ha. Le ministre a, lors de cette visite, tenu à rassurer tous les agriculteurs versés dans ce créneau porteur et a sommé les investisseurs à développer cette culture porteuse et génératrice de main-d’œuvre. Lors de l’inauguration de cette fête, le lendemain lundi, dont les chapiteaux ont été montés au niveau de la place de la Victoire, le ministre a souligné en présence des 60 investisseurs participants et les autorités locales civiles et militaires que « l’Etat a toujours encouragé les agriculteurs et leur a apporté un soutien dans le but de moderniser le domaine agricole ». M. Bouazghi a encouragé les producteurs de tomate industrielle, qui a atteint cette saison des prévisions qui se chiffrent à 12 millions de tonnes dont 85% proviennent de quatre wilayas spécialisées dans cette filière, Guelma, El Tarf, Annaba, Skikda. Au vu de l’important rendement, le ministre a appelé à « ne plus importer le triple concentré qui est en quantité suffisante en Algérie. » Selon les explications qui ont été données sur place, la superficie consacrée la « tomate industrielle » est en progression. 3 200 hectares bénéficient du système du goutte-à-goutte. Un système qui fait une économie d’eau contre 2 600 ha en 2017 dont 1 500 ha irrigués lors des précédentes saisons agricoles. Lors de l’inauguration, le ministre a fait une halte devant chaque stand animé par des investisseurs. L’hôte de la wilaya a suggéré aux importateurs d’améliorer la production de semence locale et a sommé le directeur des services agricoles à activer la procédure sur la conversion des droits de jouissance en droit de concession. A El Tarf, la direction a reçu dans ce sens 6 304 dossiers dont 6 021, soit 99,57 %, ont été traités. Au lac Tonga, le ministre s’est enquis du dispositif mis en place pour la lutte contre les feux de forêt. Quarante commissions nationales opérationnelles ont été installées dans le but de mener une compagne de sensibilisation sur l’importance de nos forêts et sensibiliser les riverains qui doivent les protéger des pyromanes afin que la population ne vive plus la situation de l’année passée. Notons que d’autres commissions de wilaya, de daïra et de commune ont été aussi installées officiellement. Enfin, tard dans la journée, il s’est rendu à l’ouest de la wilaya, dans la commune de Besbes, où il a visité une ferme pilote créée dans le cadre de l’investissement privé qui a reçu aussi un soutien étatique.