La session de l’APW de mardi dernier a été amorcée par un vibrant hommage à un membre décédé suite à une opération, la semaine passée, Drici Khemis de Besbès, qui a, au cours de sa mandature, crânement défendu les intérêts de toute la population d’El Tarf. Le président de l’APW, Bouhara Lakhdar, a présidé la quatrième session en présence du wali d’El Tarf Harchouf Benarrar. Cette dernière a traité de nombreux dossiers brûlants de l’heure, notamment concernant le développement local qui continue de clopiner à cause d’une inertie qui ne dit pas son nom. Selon la déclaration faite par le wali, en présence des 39 membres, la wilaya a bénéficié d’une enveloppe 1 milliard 670 millions de dinars destinée à couvrir les frais de 20 projets inscrits dans le cadre du PCD. Haussant le ton, le premier responsable de la wilaya a sommé les responsables concernés à tous les niveaux de trouver une solution idoine au problème de déversement des eaux usées au niveau de la nouvelle cité dortoir Meridima, dans la commune d’El Kala. Des orientations claires et précises ont été données pour la prise en charge de l’environnement qui ne cesse de connaître des agressions qui demeurent impunies. Le wali a souligné que les 14 projets ont coûté au Trésor public 800 millions de dinars. Lors de cette session, les élus ont évoqué les travaux de réalisation de 2 réservoirs d’eau, d’une capacité de mille mètres cubes chacun, qui ont été lancés récemment pour le renforcement en eau potable des habitants de la nouvelle cité Sidi Belgacem. De sources crédibles, on apprend qu’au cours de cette année plus de cinq mille seront raccordées à l’électricité qui connaît en cette période des hauts et des bas et presque douze mille au réseau du gaz naturel dont les opérations de raccordement ont commencé depuis 2004 et qui a touché une grande partie des vingt-quatre communes que compte la wilaya. Toujours dans le cadre de l’amélioration des conditions de vie des citoyens, il est à signaler que quatre établissements du cycle moyen ainsi que deux autres au profit du secondaire seront opérationnels dès la prochaine rentrée. Ces nouvelles réalisations éducatives permettront incontestablement de soulager les classes qui souffrent de la surcharge. Enfin, les membres de l’APW ont approuvé à l’unanimité l’octroi de 450 millions de dinars du FNE pour améliorer l’alimentation en eau potable et l’acquisition de 20 bus destinés au ramassage scolaire et au soutien de trois communes déficitaires. Les membres ont approuvé la création d’une Epic pour le traitement des ordures ménagères décriées à travers de nombreuses communes de la wilaya. n