A partir de lundi, les responsables du département de la science et de la nature organiseront un séminaire de deux jours. Les deux journées se dérouleront à l’université Chadli-Bendjid. Les nombreux universitaires invités de plusieurs autres universités traiteront de thèmes sur l’eau, l’environnement et la biodiversité de la région.

Ce dernier compte à son actif quatre lacs s’étendant sur d’immenses superficies humides dont certains sont classés par la convention Ramsar qui, en 1992, a octroyé 10 000 dollars qui n’ont pas été dépensés à l’époque dans leur totalité. Ce premier séminaire de deux jours est une première à l’échelle nationale. Il est considéré comme étant une bonne initiative du département des sciences et de la nature de la même université.
Un département, dit-on, qui renferme des sommités dans la spécialité de l’environnement ainsi que des ressources hydriques. Plusieurs chercheurs universitaires de plusieurs autres universités du pays, Laghouat, Ouargla, Annaba, Souk Ahras, Annaba, ont déjà confirmé leur participation à ce séminaire dont les thèmes attirent l’attention de nombreux autres chercheurs. Les organisateurs comptent, par ce premier séminaire, tirer la sonnette d’alarme sur le gaspillage de l’eau. Il permet aussi à l’université de cette wilaya d’avoir une autre vision d’échange avec les autres universités surtout celles qui emmagasinent plusieurs années d’expérience.
C’est une occasion pour les chercheurs de débattre des divers thèmes programmes et d’échanger leur point de vue sur la gestion des ressources en eau et de profiter amplement des zones humides, un don du ciel. Lors de ce séminaire, une concertation entre les spécialistes dans ce domaine et les chercheurs aborderont aussi la protection de l’environnement, la sensibilisation ainsi que la vulgarisation dans divers milieux en particulier éducatif. La coordinatrice a donné de plus amples informations sur ce séminaire. Les chercheurs scientifiques exposeront leurs thèmes au niveau de l’amphithéâtre de l’université. Cette initiative sera l’occasion aux différents laboratoires scientifiques de profiter des expériences de leurs collègues et en tirer le maximum.