L’Office national du tourisme fait la tournée des différents sites de la wilaya d’El Tarf en organisant une caravane de promotion qui s’est rendue dans la daïra d’El Kala puis dans la commune de Zitouna. A El Kala, les organisateurs ont fait une halte à Tonga, dans la commune d’Oum Teboul.

Les participants ont été émerveillés par l’arboretum qui renferme une panoplie de fleurs et surtout de plantes utilisées dans la médecine traditionnelle. Ce lieu est souvent visité par les touristes qui choisissent la destination El Tarf. A Tonga toujours, les visiteurs ont appris qu’il existe en ce lieu des arbres dont l’âge est de cent trente ans. Cette région a de tout temps était un espace de jeu, de loisirs et de distractions. Les randonneurs venus de plusieurs contrées connaissent notamment le chemin des Oiseaux qui relie Tonga à oued El Hout. La région d’El Kala, qui comporte quatre communes dans des sites boisés, est un lieu de découverte. Ses forêts forment le parc d’une superficie de 80 000 hectares renfermant une faune et une flore rarissimes. Les braconniers, selon les explications, chassent en ces lieux le cerf de barbarie en voie de d’extinction. Cette caravane de l’ONT a également fait le tour des plages de la daïra d’El Kala en faisant une halte au niveau de la plage Mordjane (ex-usine), visitant auparavant deux autres à El Ayounette. A chaque halte, les organisateurs ont sensibilisé les baigneurs sur l’importance de ce don du ciel et pour contribuer à sa préservation. Cette caravane, la septième dans son édition, a pour objectif de promouvoir le tourisme algérien. La directrice qui accompagne cette caravane a fait savoir que la wilaya d’El Tarf a deux vocations, agricole et touristique par excellence. Elle pourrait être, grâce à une opération de sensibilisation et de mise en valeur du potentiel touristique, une destination privilégiée, avec ses cinq sites thermaux localisés dans les communes de Bouhadjar, Beni-Salah, Zitouna, Bouteldja et Bougous. Chacun des sites a sa spécificité, en particulier celui de Sidi Trad, dont les eaux du hammam sont connues pour soigner presque toutes les maladies dermiques. En plus des nombreuses plages au sable fin, la wilaya d’El Tarf compte aussi des sites paradisiaques qui peuvent être retenus pour canaliser les nombreux estivants qui ont choisi durant cette saison estivale cette wilaya, notamment « Eriadh » dans la commune de Zitouna, un espace boisé qui a attiré l’attention du DTN « Saâdane » lors de la prospection d’un terrain pour la réalisation d’un complexe national afin d’entraîner ses équipes au lieu de partir en Tunisie, en dépensant beaucoup de devises. Ce lieu visité par la Caravane est situé à quelques kilomètres du hammam Sidi Trad, sur la bande algéro-tunisienne. La nouvelle directrice du tourisme a indiqué qu’elle mettrait à la disposition des touristes qui choisissent cette wilaya, quatre forêts récréatives. Enfin, le représentant de l’Office du tourisme a indiqué, lors de cette tournée que la caravane s’est rendue déjà dans sept régions côtières afin de promouvoir et valoriser le tourisme balnéaire et de montagne. Ont participé à cette caravane la direction du tourisme et de l’artisanat, le parc national, des cadres locaux.