Le wali d’El Tarf, M. Belkateb, a entrepris avant-hier une vaste opération de relogement. Ainsi tous les moyens humains et matériels ont été réquisitionnés par les autorités locales afin d’installer les 530 familles concernées par cette opération dans des logements flambants neufs dans la commune de Chatt. L’opération entre dans le cadre de la résorption du logement précaire à travers la wilaya d’El Tarf.

Sept cents logements réalisés dans cette commune seront, avant le mois de juin, cédés à des familles inscrites sur les différentes listes depuis 2007. Ce programme a connu un retard considérable de livraisons à cause de nombreux facteurs. Ces logements entrant dans le cadre du RPH ont été récemment relancés. Le relogement a été effectué sous les youyous stridents des femmes après plus de cinquante ans vivotant dans des logements précaires au niveau de la cité Bouchaâla. A signaler que cette opération de relogement était prévue la semaine écoulée, mais a été reportée pour diverses considérations, notamment l’assainissement des listes d’attribution. Une fois l’opération de relogement terminée, le premier responsable de la wilaya a sommé ses subordonnés de démolir les habitations de fortune et a ordonné au directeur foncier de récupérer immédiatement l’assiette foncière. L’opération de démolition des bâtisses s’est poursuivie jusqu’à une heure tardive de la journée. L’assiette foncière récupérée servira, selon le wali, à un autre programme de logements plus ambitieux qui accueillera d’autres familles inscrites sur les listes de demandeurs des années 2008 et 2009.
Aussitôt dit, les bulldozers sont passés à l’action coupant l’herbe sous les pieds des opportunistes qui projetaient déjà d’occuper les habitations précaires dans l’espoir de bénéficier prochainement d’un logement neuf. Signalons au passage qu’une opération similaire sera effectuée à quelques jours de l’Aïd.